L’état dégradé des trottoirs à Forest

La saleté règne dans certains quartiers forestois. Par cette saleté, ce sont également le cadre de vie et la sécurité qui sont ébranlés. Le règlement de police forestois évoque l’obligation d’entretien des trottoirs mais, contrairement à 17 autres communes (sur 19 !), il n’y a aucune sanction contre les contrevenants...

Interpellation de Marc Loewenstein, Conseiller communal MR-FDF, au Collège des bourgmestre et échevins de la commune de Forest

Concerne : L’état dégradé des trottoirs à Forest

La saleté règne dans certains quartiers forestois. Avec cette saleté, ce sont également le cadre de vie et la sécurité qui sont ébranlés.

Les propriétaires ont l’obligation d’entretenir leur trottoir. Il s’agit d’une obligation légale. A Bruxelles, la plupart des communes, 17 sur 19, se sont données les moyens de dresser des amendes contre ceux qui n’entretiennent pas leur parcelle de trottoir.

Le règlement de police forestois évoque cette obligation d’entretien mais, contrairement aux 17 autres communes, il n’y a aucune sanction contre les contrevenants.

L’état de certains trottoirs n’est certes pas uniquement du fait des propriétaires, loin de là. Souvent, ceux-ci subissent les actes d’incivilités de voisins ou de personnes de passage dans la rue.

L’objet de mon interpellation n’est donc pas de pourchasser les propriétaires mais plutôt de trouver des solutions pour des dégradations dont ils ne sont souvent pas directement responsables.

Il apparaît également que, sur le terrain, les gardiens de la paix constatent un certain nombre de dégâts à réparer par la commune mais que, malgré les rapports envoyés aux services communaux compétents, pratiquement aucun suivi n’est réalisé sur le terrain. Je pense, entre autres, à une cabine électrique ouverte, à proximité du parvis Saint-Antoine.

Compte tenu de ce qui précède, le Collège pourrait-il m’indiquer : 1. Pourquoi aucune sanction n’est-elle prévue contre les propriétaires en défaut d’entretien de leur trottoir ? La commune compense-t-elle ce défaut de sanction par une autre mesure ?

2. Combien d’agents communaux sont-ils chargés de constater les incivilités à Forest et, selon quel horaire ?

3. Comment se fait-il que les rapports des gardiens de la paix ne soient pas plus systématiquement suivis d’effet ?

Je remercie le Collège pour ses réponses.