Plan de stationnement : mesures prises par le collège pour défendre des intérêts des Forestois

Les Forestois vivant à la limite des communes de Saint-Gilles, Ixelles et Uccle subissent les nuisances liées au report du stationnement des habitants de ces communes voisines du fait que, chez eux, le stationnement est payant.
Mon interpellation visera à savoir ce que le collège forestois fait pour défendre les intérêts de ses administrés.

Interpellation de Marc Loewenstein, Conseiller communal MR-FDF, au Collège des bourgmestre et échevins de la commune de Forest

Concerne : Plan de stationnement : mesures prises par le collège pour défendre des intérêts des Forestois

Depuis quelques mois, les Forestois vivant à la limite de la commune de Saint-Gilles ont fait part de leur mécontentement et du manque de coordination entre les communes de Forest et Saint-Gilles en matière de stationnement. Cela s’est d’ailleurs déjà traduit par des interpellations et motions au sein de ce conseil communal.

Aujourd’hui, ce sont les riverains forestois voisins des communes d’Ixelles, Saint-Gilles et Uccle qui se plaignent, à juste titre, du traitement différencié qu’ils doivent subir par rapport à leurs très proches voisins ixellois, saint-gillois et ucclois. Je pense notamment ici aux riverains des parcelles des avenues Brugmann et Molière situées sur la commune de Forest.

Alors que le stationnement est maintenant réglementé pour les communes de Saint-Gilles, Ixelles et Uccle, les Forestois, non-assujettis au même régime, subissent les reports de charge. Leurs voisins viennent stationner gratuitement sur le territoire forestois tout en ayant la possibilité d’avoir une carte de riverain dans leur commune alors que l’inverse n’est pas permis.

La commune de Forest a annoncé à plusieurs reprises déjà l’élaboration d’un plan communal de mobilité dont le volet stationnement serait la priorité.

En commission, l’échevine de la mobilité avait annoncé que le projet de plan de stationnement serait exposé juste après les élections régionales du 7 juin. Or, nous sommes aujourd’hui le 6 juillet et on ne voit toujours rien venir. Qu’en est-il ?

Il est essentiel que les communes collaborent pour ce genre de matières. Les communes d’Ixelles, Saint-Gilles et Forest sont gérées par des bourgmestres issus du même parti politique et j’ose imaginer qu’une communication existe entre eux.

Le Collège pourrait-il m’indiquer les mesures ponctuelles qui ont été prises pour rencontrer les attentes des Forestois situés à la limite de la commune de Saint-Gilles (avenue du Roi, avenue des Villas, Clémentine…).

Pourrait-il également me dire ce qu’il peut faire pour améliorer la situation des Forestois du quartier Brugmann-Molière ?

Je vous remercie.

Marc Loewenstein