Mesures prises par la commune pour prévoir le déneigement des voiries

L’hiver dernier a été long et rude notamment pour l’ensemble de la Belgique et, en particulier, pour les Forestois.

De nombreuses voiries étaient restées enneigées suite aux fortes chutes, à des problèmes de ravitaillement en sel et à des problèmes mécaniques rencontrés par le véhicule d’épandage.

L’hiver et la neige se présentent à nos portes et mon interpellation vise à vérifier ce que le Collège forestois a fait depuis un an pour que le déneigement de nos voiries se face le plus efficacement et rapidement possible.

Interpellation de Marc Loewenstein, Conseiller communal MR-FDF, au Collège des bourgmestre et échevins de la commune de Forest

Concerne : Mesures prises par la commune pour prévoir le déneigement des voiries

Le 24 novembre, sans prévoir que nous allions si tôt être confrontés à des chutes de neige abondantes et au verglas, j’ai déposé cette interpellation principalement suite aux désagréments et dégâts causés par l’hiver dernier qui a été long et particulièrement rude sur l’ensemble de la Belgique et, en particulier, pour les Forestois.

De nombreuses voiries étaient restées enneigées suite aux fortes chutes, à des problèmes de ravitaillement en sel et, pour ce qui concerne plus particulièrement notre commune, à des problèmes mécaniques rencontrés par le camion grappin. Suite à cette panne, les ouvriers communaux ont dus, dans des conditions difficiles, chargés à la pelle les véhicules d’épandage avant que ceux-ci ne sillonnent la commune.

Nous voici aujourd’hui un an plus tard et, outre déjà les chutes importantes de neige de la semaine dernière, tout porte à croire que le dernier hiver n’était pas une exception et que nous allons connaître encore dans les semaines qui viennent des perturbations sur nos routes.

Jusqu’à présent, il me semble que les choses se soient relativement bien passées, je fais ce constat avec mes yeux de riverain. L’intervention des camions d’épandage a été, je pense, plus rapide et, à ma connaissance, après une petite tournée dans la commune, la grande majorité des voiries semblent bien avoir été dégagées alors que l’an dernier, quelques voiries étaient quasiment inaccessibles aux usagers.

Suites aux problèmes rencontrés l’an dernier, le collège avait été interpellé sur les problèmes d’épandage et Madame Richard avait alors répondu qu’il y avait eu des problèmes techniques au service des travaux et que le camion grappin qui sert à mettre le sel dans les petits camions d’épandage était tombé en panne.

On aurait pu logiquement pensé que suite à cet incident, en prévision de l’hiver suivant, compte tenu des procédures de marchés publics et des restrictions budgétaires de la commune, le collège s’y serait pris à temps pour que le matériel soit bel et bien prêt et opérationnel pour parer aux futures chutes de neige.

Or, ce n’est qu’au conseil communal du 5 octobre dernier, dans les modifications budgétaires n°4, qu’un montant de 150.000 € était inscrit à la fonction 136/743 du service extraordinaire, pour l’achat d’un camion grappin en application de l’article 249 de la nouvelle loi communale, article qui prévoit que, même s’il n’a pas le budget, le collège peut engager, sous sa responsabilité personnelle, une dépense justifiée par des circonstances impérieuses et imprévues. Ceci, entre parenthèses, alors qu’il me semble que le collège savait que le camion Renault à remplacer était déclassé et en mauvais état, compte tenu notamment des déclarations de Madame Richard suite à une question sur le sujet il y a presque un an.

Entre temps, sauf grosse distraction de ma part, il ne me semble pas que l’achat de ce camion grappin soit passé au conseil communal. Pourriez-vous me dire où en est la procédure ? Est-ce que le camion grappin sera remplacé encore avant le 31 décembre ? Pour quelles raisons le montant inscrit n’est aujourd’hui pas encore dépensé et, vu les délais d’ici le 31, risque finalement de ne pas l’être en 2010.

De manière plus générale, quelles sont les dispositions particulières que le collège a prises pour l’hiver 2010-2011 pour répondre notamment aux problèmes rencontrés l’an dernier ?

Est-ce que la commune dispose de suffisamment de sel ? Des contrats particuliers ont-ils été conclus avec un fournisseur, notamment pour permettre à la commune d’avoir du sel rapidement à disposition sans devoir pour autant tout stocker elle-même ?

Enfin, combien de véhicules sont chargés de l’épandage à Forest et sur base de quelles priorités les services communaux interviennent sur le terrain ?

Je vous remercie pour vos réponses.

Marc Loewenstein