Le budget 2012 de la commune de Forest

Ce budget 2012 sera le dernier budget de cette législature 2007-2012. La dernière chance pour la majorité de concrétiser les priorités qu’elle a défendues devant l’électeur et dans sa note de politique générale 2007-2012.

Lorsqu’on se base sur les chiffres et qu’on constate le faible taux de réalisation du budget extraordinaire en 2011, le peu de nouveautés en 2012 et le peu de politiques concrétisées jusqu’à maintenant, on peut craindre un bilan très peu glorieux pour la majorité PS-Ecolo.

Quelle que soit sa situation financière, la commune doit pouvoir, grâce à une bonne organisation de son administration, réaliser des politiques qui se traduisent de manière concrète pour les citoyens.

Intervention de Marc Loewenstein, chef de groupe FDF, lors du conseil communal du 24 janvier 2012

Concerne : Le budget 2012 de la commune de Forest

Je ne vais pas aujourd’hui m’attarder à interpréter tel article budgétaire, à vous questionner sur tel autre ou encore ré-insister, comme chaque année, sur la situation financière difficile que connait notre commune de Forest.

Quelle que soit sa situation financière, la commune doit pouvoir, grâce à une bonne organisation de son administration, réaliser des politiques qui se traduisent de manière concrète pour les citoyens.

Le Plan financier 2010-2014, voté voilà plus d’un an, a pour objectif de ramener quelques 3,5 millions € dans les caisses de la commune à l’horizon 2014. Dans ce Plan, on retrouve, parmi les 33 mesures structurelles, certaines mesures concrètes qui parlent aux citoyens :
-  le plan communal de stationnement ;
-  la lutte contre les incivilités ;
-  les économies d’énergie ;
-  ou encore l’entretien des espaces verts.

Ce type de mesures démontre bien qu’on n’a pas toujours besoin de moyens financiers pour mettre en œuvre des politiques et que celles-ci peuvent parfois s’autofinancer, voir même améliorer les finances communales.

Mais pour réaliser ces mesures, il faut, à côté d’une administration efficace, de la volonté politique de la part du Collège.

Or, en parcourant certains dossiers, on remarque tantôt une absence de volonté politique, tantôt des dysfonctionnements au sein de l’administration.

Ce constat ne vise pas à discréditer l’administration mais à regretter certains dysfonctionnements qui perdurent et qui empêchent la commune de fonctionner de manière optimale. Et si ces blocages persistent, c’est aussi et surtout parce que le Collège n’a sans doute pas encore pris toutes les mesures nécessaires pour débloquer les situations.

Un budget, ce n’est pas un simple amas de chiffres parfois incompréhensibles. Un budget, c’est la traduction, en moyens financiers, de la politique que veut mener le Collège.

Voilà maintenant 5 ans que vous nous avez exposé votre « Note de politique générale 2007-2012 ». Aujourd’hui, à moins d’un an du terme de votre mandat, nous en sommes quasiment à l’heure du bilan.

Ce budget 2012 sera le dernier budget de cette législature 2007-2012. Votre dernière chance de concrétiser les priorités qui vous avez défendues devant l’électeur.

Or, lorsqu’on se base sur les chiffres et qu’on constate le faible taux de réalisation du budget extraordinaire en 2011, le peu de nouveautés en 2012 et le peu de politiques concrétisées jusqu’à maintenant, on peut craindre un bilan très peu glorieux pour la majorité PS-Ecolo.

En parcourant le budget, on a la nette impression que la commune tente plus de survivre que de développer des grands projets. Un sparadrap par ci, un autre par là. Et en apparence, rien de visible et concret pour bon nombre de Forestois.

D’un autre côté, affirmer que le Collège forestois n’a rien fait serait malhonnête de ma part. Néanmoins, les quelques gros dossiers de la majorité que j’ai plus particulièrement suivi me laissent perplexe.

Je pense plus particulièrement à deux exemples :
- Tout d’abord, les règlements-taxe sur les spectacles votés le 6 décembre dernier : Même s’ils ont pour objectifs de résoudre une insécurité juridique qui ne pouvait plus durer pour la commune et de proposer des incitants pour réduire les nuisances liées à l’exploitation de Forest National, ces règlements ont été votés avec à nouveau un risque d’être attaqués par manque de critères objectifs. Je ne vais pas revenir ici sur les détails du dossier mais je pense que la majorité disposait de tous les outils pour faire encore mieux.
- Quant au second exemple, il s’agit bien entendu du fameux Plan communal de stationnement : Plan que nous attendons depuis des années, plan qui a été le prétexte pour ne pas prendre certaines mesures temporaires, notamment pour faciliter la vie des Forestois vivant aux frontières des communes de Saint-Gilles, Ixelles et Uccle. Dans sa note de politique générale pour ce budget 2012, le Collège constate que ce Plan de stationnement ne pourra pas être lancé pour le 1er janvier 2012. Au lieu d’inscrire en recettes un montant de 4.810.000 €, il n’y inscrit « que » un montant de 3.100.000 €. Est-ce à dire que la Plan communal de stationnement sera mis en œuvre, sur tout le territoire de la commune, en avril prochain ? Dans l’affirmative, comment ce Plan sera-t-il mis en œuvre ? Les riverains ne seront sans doute plus consultés mais qu’en est-il des membres du Conseil communal ? Nous avons eu l’occasion d’entendre sur le sujet un exposé du bureau d’études qui a réalisé ce Plan mais nous n’avons pas pu vraiment donner notre avis et toutes les mesures suggérées devaient encore être discutées quant aux modalités d’exécution. Qu’en est-il de la question du stationnement dans la zone de Forest National ? Quid des prix et de la possibilité de disposer de cartes invités ? Quel régime sera mis en œuvre ? Qu’en est-il de l’octroi des cartes de riverains ? Quid des cartes de stationnement pour les prestataires de soins ? Quid des prix demandés à Forest en comparaison aux communes voisines ? Est-ce qu’un Forestois paiera plus cher sa carte de riverain que son voisin saint-gillois, ixellois ou ucclois ? Voilà de nombreuses questions qui méritent qu’on s’y attarde plus longuement que lors d’une petite discussion au milieu d’une quarantaine de points lors d’un prochain conseil communal. Est-ce que l’échevine compétente va convoquer une réunion de commission afin d’exposer, et pas en dernière minute, le projet de Plan de stationnement et permettre d’entendre les avis et suggestions des conseillers communaux ? Je pense que ce serait très utile et sage de la part du Collège.

Pour en revenir au budget en lui-même, une question très préoccupante se pose à nous pour les années à venir : la croissance de la dotation au CPAS.

Outre le fait que le budget communal soit voté avant que le CPAS ait lui-même adopté le sien, au compte 2006, la dotation au CPAS s’élevait à 7.796.600 €. Au budget 2012, c’est un montant de 12.945.000 € qui est inscrit. Soit une augmentation de 66% en 6 ans ou encore 1 millions € supplémentaire par an.

Cette augmentation n’est pas la faute de l’un ou de l’autre. Elle est malheureusement nécessaire compte tenu du nombre de Forestois dans le besoin et des charges qui viennent du fédéral et qui pèsent sur les CPAS.

Or, la situation ne va pas aller en s’améliorant. Lorsqu’on parle de boom démographique, du besoin de nouvelles places dans les crèches et les écoles ou encore de logement, il est aussi important de noter que cette croissance démographique augmentera le nombre d’allocataires du CPAS.

Je n’ai pas la solution miracle et il n’y en a sans doute pas, mais il y a néanmoins lieu de réfléchir à cette réalité et aux mesures à prendre à court et moyen termes, pour ne pas être totalement asphyxié demain.

Pour en revenir à ce budget 2012, à cette dernière année de législature, j’aimerais vous interroger, non pas de manière exhaustive sur toutes les mesures annoncées, réalisées ou pas, mais plutôt, d’une part, sur les mesures que vous avez encore prévues de réaliser cette année et, d’autre part, sur la situation de quelques politiques plus particulières qui préoccupent les Forestois.

En 2007, le Collège entendait faire de Forest, je cite, « une commune moderne, dynamique, émancipatrice, durable et où il fait bon vivre ». Qu’en est-il aujourd’hui ? Forest est-elle plus moderne, émancipatrice, durable et où il fait bon vivre qu’en 2006. Je n’en suis réellement pas convaincu.

  • La propreté était la première de vos priorités. Est-ce que la commune est aujourd’hui plus propre qu’en 2006 ?
  • En matière de logement : Est-ce que la commune a pu lutter comme elle le souhaitait contre les marchands de sommeil ? Combien de logements sociaux à rénover en 2007 ont-ils pu l’être et combien doivent encore être rénovés ?
  • Dans le cadre de votre politique d’action sociale et de l’égalité des chances, vous souhaitiez créer un conseil consultatif des aînés, un conseil consultatif des personnes handicapées ou encore une commission pour l’égalité hommes-femmes. Qu’en est-il ? c’est organes ont-ils été créés ? Personnellement, je n’en ai jamais entendu parler.
  • En matière de culture, l’asbl Forest Centre Culturel est un fiasco.
  • Quant à la bibliothèque et à son déménagement sur le site de l’Abbaye, même si un montant est inscrit au budget extraordinaire, le dossier traine.
  • Des propositions étaient également faites en matière de sécurité routière, je pense notamment au fait d’équiper d’un éclairage spécifique les passages piétons sur voiries communales. Qu’en est-il ?
  • Quant aux transports en commun, la nouvelle majorité souhaitait, je cite, « faire de la STIB notre partenaire » et « créer les liaisons inexistantes avec Anderlecht et le haut de Forest, pallier la mauvaise desserte de certains quartiers et manifester notre mécontentement quant au nouveau plan tram qui impose une rupture de charge aux Forestois voulant se rendre dans le bas de la ville ». Qu’est-ce qui a changé aujourd’hui ?
  • En matière de travaux, le collège souhaitait améliorer l’information des habitants ou encore réaliser un plan lumière. De nombreux exemples montrent que cette information est défaillante et que l’éclairage public est laissé à l’unique appréciation de Sibelga.
  • Enfin, en matière d’espaces verts, vous souhaitiez travailler à une gestion plus écologique de ceux-ci. Or, jusqu’au mois d’octobre dernier, vous ne saviez même pas si 100% des espaces verts de la commune étaient entretenus dans la mesure où les informations ne passaient pas entre le service des travaux et celui de l’urbanisme !

Compte tenu de ce qui précède, les conflits au sein de votre majorité et votre manque de cohésion, vous empêchent d’avancer et minent votre capacité à prendre les bonnes décisions, au bon moment, dans l’intérêt des Forestois. Cette situation ne date pas d’aujourd’hui et c’est ce qui explique votre triste bilan.

Pour conclure, comme vous pourrez vous en douter, le groupe FDF votera contre ce budget 2012.

Marc Loewenstein