Réforme de la collecte des déchets : les FDF demandent le placement de conteneurs ainsi qu’une information claire.

Le comité permanent bruxellois des FDF a débattu du projet de réforme de la collecte des déchets.

La position défendue, par la voix de Sandra Ferretti, conseillère communale à Watermael-Boitsfort, Isabelle Rigaux, mandataire à Bruxelles Ville et Marc Loewenstein, député-échevin de Forest, est la suivante...

Le 5 mars 2015, le Gouvernement bruxellois a lancé les bases de la réforme de la collecte des déchets avec comme principe : une collecte des sacs blancs, bleus et jaunes le même jour ; une collecte hebdomadaire supplémentaire pour récolter les déchets organiques et les sacs verts et, enfin, la suppression des collectes en soirée.

Les objectifs de la réforme sont tout à fait louables car il ne pourra plus y avoir de confusion dans l’esprit des riverains entre les sorties de sacs bleus et jaunes.

Par contre, si la fin des collectes en soirée facilitera la vie de certains, cette collecte ne règle pas, en l’état, les difficultés rencontrées par d’autres qui vivent dans de petits logements où il est compliqué de stocker ses déchets triés. Résultats : les sacs jaunes ou bleus qui traînaient dans la rue pourraient très vite être remplacés par des sacs ménagers non conformes aux abords des corbeilles publiques.

Il n’est pas inutile de rappeler que c’est au début des années ‘90 que le tout premier plan déchet avait été lancé par Didier Gosuin, alors en charge de la Propreté publique. Il a montré la marche à suivre en matière de recyclage et de réduction des déchets.

Pour les FDF, il importante que la réforme projetée ne mette pas à mal cette efficacité du service public et n’engendre pas de coûts supplémentaires pour les habitants. Il est en ce sens nécessaire pour le gouvernement de veiller au suivi précis de la qualité et du coût des sacs de différentes couleurs.

Parallèlement à la réforme projetée et compte tenu des difficultés rencontrées par certains habitants, les FDF plaident pour le développement d’une possibilité supplémentaire pour les riverains de se débarrasser proprement de leur déchets ménagers via le placement de conteneurs aériens ou enterrés.

Pourquoi ce qui fonctionne ailleurs ne pourrait pas fonctionner chez nous ? Si on ne va pas vers cette solution de conteneurs, les habitants de petits logements continueront à se débarrasser comme aujourd’hui de leurs déchets ménagers dans les corbeilles publiques ou à leurs abords, ce qui est passible d’amende pour dépôts clandestins et, surtout, génère des nuisances permanentes pour le voisinage.

Les FDF demandent qu’un plan pluriannuel d’investissement soit établi conjointement par la Région et les communes. L’on pourrait commencer rapidement par des projets pilotes dans les quartiers denses ainsi que dans les nouveaux quartiers.

Par ailleurs, toujours pour lutter contre les nuisances générées par les sacs poubelles en voirie, ils proposent de généraliser l’utilisation des poubelles rigides. A Forest, comme dans quelques autres communes, afin de lutter contre les sacs éventrés par les animaux, le règlement général de police a été adapté afin de permettre aux habitants qui le souhaitent de recourir à des poubelles rigides pour protéger les sacs blancs.

L’état de propreté de la ville est un des principaux baromètres de la qualité de la vie urbaine et reste une véritable préoccupation des citoyens. La réforme intra-bruxelloise devrait bientôt voir le jour. Profitons-en pour donner davantage de moyens aux communes (et à l’ABP) pour améliorer l’efficacité des tournées des balayeurs et augmenter la fréquence du nettoiement, y compris les week-ends et jours fériés, dans les quartiers touristiques et commerçants.

Pour conclure, les FDF rappellent que, derrière toute réforme, quelle qu’elle soit, le politique doit se mettre à la place du citoyen et décider dans son intérêt. On ne pourra ainsi envisager de modification au modèle de collecte en vigueur qu’après concertation avec les autorités communales et les campagnes d’information à l’attention des habitants.

Au conseil communal de Forest de ce mardi 2 juin, puis au conseil communal de Watermael-Boitsfort le mardi 16 juin, une motion allant dans ce sens sera présentée.