Modifications budgetaires – dividende Dexia

Intervention de Marc Loewenstein, Conseiller communal MR-FDF, lors des modifications budgetaires sur les dividendes Dexia

Mesdames et Messieurs, Chers Collègues,

La commune de Forest est dans une situation financière plus que préoccupante et, lors des discussions budgétaires de décembre dernier, j’étais intervenu notamment pour dénoncer le fait que vous inscriviez une recette fictive de 816 750 € pour les dividendes 2009 de Dexia.

En décembre, je vous disais que la crise financière risquait plus que probablement d’hypothéquer cette recette.

Or, le Ministre-Président Charles Picqué, qui a la tutelle sur les communes, s’est obstiné à vous imposer d’inscrire cette recette au budget. La majorité des communes ont obtempéré afin de continuer à bénéficier d’autres subsides régionaux, certaines autres ont refusé d’inscrire pour tout ou partie cette recette fictive.

Aujourd’hui, on le sait, Dexia l’a annoncé dans la presse le 5 février et le Ministre-Président bruxellois l’a confirmé hier lors d’une interpellation au Parlement bruxellois, les communes bruxelloises perdront près de 25 000 000 € dans leur budget 2009, ceci au prorata de leur participation dans le holding Dexia.

Forest voit donc fondre les 816 750 € inscrits à titre de recettes au budget 2009.

Charles Picqué a ajouté hier que la Région ne pourra pas, comme cela a été fait en Région wallonne, créer un fonds de compensation. Il a juste dit qu’il examinerait les situations au cas par cas, mais que vu la situation financière de la Région, il ne fallait pas s’attendre à des miracles. Il a également dit, dans un excès de bonté, qu’il n’allait pas, je cite, « imposer aux communes une rigueur budgétaire qui les amènerait dans une situation de banqueroute ».

C’est bien gentil mais aujourd’hui, on sait que Forest est amputé de 816 750 € à titre de recettes.

Le Collège ne devait-il pas tenir compte de cette donnée dans les modifications budgétaires alors qu’il augmente aujourd’hui les recettes de 171 520 € ?

Que va-t-il faire pour compenser cette perte ?

Où va-t-on aller chercher l’argent ?

Chez le citoyen ?

Des arbitrages vont-ils être faits ?

Va-t-on sacrifier du personnel ? Des projets ?