L’état d’avancement des travaux d’aménagement des ronds-points Jupiter-Rousseau et Rousseau-Domaine

Interpellation de Marc Loewenstein, Conseiller communal MR-FDF, au Collège des bourgmestre et échevins de la commune de Forest

Mesdames et Messieurs, Chers Collègues,

Depuis le mois de mai 2005, soit plus de deux ans maintenant, les carrefours situés aux croisements des avenues Jupiter et Victor Rousseau d’une part, Victor Rousseau et Domaine, de l’autre, ont été dotés de ronds-points.

A la suite d’une première présentation publique le 18 mars 2004, il a été décidé de mettre à l’essai ces deux ronds-points, ceci, à la demande des riverains préférant une période de test avant la construction d’un rond-point définitif en « dur ».

Sur ce point, il est honnête de rappeler que l’échevine des travaux de l’époque avait prévenu les riverains du retard que pouvait prendre le projet suite au choix de faire écouler une période de test. Les riverains en étaient donc conscients et ont accepté ce rallongement de délai.

Le 20 avril 2006, soit un an après la pause de matériel provisoire, une analyse de la situation a été effectuée avec les riverains.

Suite à cette analyse, la commune aurait, à ma connaissance, sur la base des différents PV mis à notre disposition, pris en considération certaines remarques de ces riverains lors de la rédaction du permis d’urbanisme.

Je ne vais pas ici refaire l’exposé de ce qui a été dit lors de ces réunions de concertation mais ce projet de ronds-points est tout à fait nécessaire, notamment pour ce qui concerne le carrefour Rousseau-Domaine, carrefour qui est dangereux à plus d’un point :

1.les voitures le traversaient à une vitesse excessive

2.sa précédente forme en « Y » était dangereuse lors des croisements de véhicules

3.les piétons avaient 30 mètres de traversée à effectuer pour passer d’un trottoir à l’autre.

Aujourd’hui, malgré l’aménagement provisoire en place, certaines préoccupations relatives à ce rond-point provisoire existent :

1.Malgré le fait que ce rond-point ait été délibérément prévu plus large dans le cadre de la mise à l’essai, celui-ci est très large et permet aux voitures de continuer à le traverser à une vitesse excessive.

2.D’autre part, les matériaux utilisés font fréquemment l’objet d’actes de vandalisme de la part de jeunes qui viennent, la nuit, arracher des potelets ou les endommager à coups de pied.

3.En outre, malgré la création de parking en épis en haut de la rue du Mystère, où, entre parenthèses, l’on constate un grand nombre de véhicules victimes de bris de vitre, un nombre certain de place de parking a disparu au profit du rond-point, places de parking très utiles, que ce soit pour décharger ou pour permettre aux nombreuses personnes à mobilité réduite habitant le quartier de trouver une place à proximité de leur immeuble ou, du moins, d’y accéder facilement.

4.Enfin, ce problème de manque de place de parking amène un grand nombre de véhicules à stationner dans les espaces vides situés à l’intérieur des ilôts du rond-point après avoir déplacé les infrastructures provisoires en place.

Compte tenu de ces remarques, j’aimerais savoir si le Collège envisage de prendre des mesures provisoires pour pallier à ces problèmes et désagréments, je l’espère provisoires, dans l’attente du début des gros travaux. Il n’est pas inutile de vous dire que les riverains ont hâte de voir cette structure provisoire enfin disparaître pour faire place, enfin, à un rond point définitif, sécurisé et offrant des places de stationnement supplémentaires et, au moins, une zone de déchargement pour les riverains.

Dans le budget 2007, a été inscrite une somme de 1.200.000 € (article 421/731/60). Sur le total de cette somme, 700.000 € seraient financés par des subsides, tandis que les 500.000 € restant, seraient financés par un emprunt à charge de la commune.

Le Collège pourrait-il me dire qui est-ce qui subsidiera ce projet ? Est-ce que des contacts ont déjà été noués avec le ou les autorités subsidiantes pour l’obtention de ces subsides ? Les dossiers de demande de subsides ont-ils déjà été introduits ? Enfin, et j’en terminerai par là pour le volet financier, est-ce que des garanties existent quant à ce financement via les subsides ?

En ce qui concerne l’agenda, il a été exposé, lors des réunions de riverains, le planning suivant :

- Etablissement de la demande de Permis d’Urbanisme - Mai 2006
- Dépôt du Permis d’Urbanisme - Juin 2006 Obtention du P.U. - Décembre 2006
- Etablissement du Cahier Spécial des charges - Mai 2007
- Appel d’offre - Août 2007
- Désignation - Octobre 2007
- Début des travaux - Déc. 2007 à Mars 2008
- Fin des travaux - Fin 2008

Vu l’état d’avancement actuel du projet, il me semble clair que ce planning ne pourra plus être respecté.

Le Collège peut-il dès lors me communiquer un planning adapté ?

Sauf erreur de ma part, une demande de permis d’urbanisme doit avoir néanmoins été envoyée à la Région. Est-ce bien le cas ?

Dans le cadre de la rédaction de cette demande, a-t-il bien été tenu compte des remarques et demandes des riverains, notamment pour ce qui concerne les zones de stationnement et de déchargement à aménager ?

Pour conclure, j’aimerais savoir ce qu’il en est, concrètement, de la réalisation de ces travaux :

A quand le Collège évalue-t-il le début des travaux ?

Un planning est-il prévu ?

Y a-t-il plusieurs phases de travaux programmées ? Dans l’affirmative, quelles sont-elles ?

Pour terminer, serait-il possible de disposer des plans définitifs des deux ronds-points soumis à permis d’urbanisme ?

Je vous remercie pour votre attention et, d’avance, le Collège pour ses réponses.