entretien des sites propres de la STIB

Question écrite de M. Marc LOEWENSTEIN, Député bruxellois DéFI, à M. Pascal SMET, Ministre, chargé des Travaux publics, de la Mobilité et des Transports et à à Mme Fadila LAANAN, Secrétaire d’Etat, chargée de la Propreté publique, de la Fonction publique, de la Recherche scientifique et des Infrastructures sportives communales

Concerne : La mise en œuvre d’une convention relative à l’entretien des sites propres de la STIB

Depuis des années, un flou persiste sur l’opérateur chargé d’entretenir les sites propres de la STIB, flou qui a pour conséquence qu’on ne sait jamais vers qui se tourner pour leur entretien et que les uns rejettent la responsabilité sur les autres.

Entre-temps, certains sites restent longtemps sales et ceci, au détriment des habitants qui sont les premières victimes de ces nuisances. Selon que l’on se situe à un arrêt de tram ou de bus, sur une voirie communale ou régionale, sur un site engazonné ou pas, l’opérateur diffère.

En réponse à une question écrite n° 105 et 205 du 26 mai 2015 (BQR n°9 du 15/7/2015), vous me répondiez que « le gouvernement s’est entendu pour que ce projet de convention soit finalisé en prévision des discussions budgétaires 2016 » et que « si tout se passe bien, la convention devrait être finalisée et signée cet automne ». Vous ajoutiez par ailleurs que « l’absence de moyens suffisants ainsi que les conditions de sécurité des agents qui effectuent le travail sur les sites propres constituent des freins importants à la concrétisation de la convention ».

Nous voilà au début de l’hiver et adoptons les budgets. Et cette convention n’est toujours pas validée.

Pourriez-vous m’indiquer :
- Pour quelles raisons ce projet n’a pas pu aboutir dans l’agenda projeté ?
- Dans quel délai cette convention pourra être conclue ?
- Quels sont les « moyens suffisants » nécessaires pour concrétiser cette convention ?

Je vous remercie pour votre réponse.

Marc LOEWENSTEIN