Proposition de motion relative à la réaffirmation de la solidarité indéfectible entre la commune de Forest et les communes de la périphérie bruxelloise dites « à facilités linguistiques »

Le Commune de Forest,

Considérant que le fait de refuser la nomination des Bourgmestres de Crainhem, Linkebeek et Wezembeek-Oppem, élus et proposés par une très large majorité de leur Conseil communal, est une atteinte politique grave aux principes démocratiques et, en particulier, au principe d’autonomie communale ;

Considérant que cette décision repose sur des motifs purement politiques et constitue tout sauf un geste d’apaisement dans le contexte institutionnel actuel ;

Rappelant la déclaration de la conférence des Bourgmestres de la Région de Bruxelles-Capitale du 7 novembre 2007 qui a associé à cette occasion les six Bourgmestres des communes à facilités ;

Considérant le fait que les habitants des six communes à facilités linguistiques et des autres communes de la périphérie bruxelloise sont victimes dans de nombreux domaines d’une attitude discriminatoire de la Région flamande qui a pour résultat de vider les facilités de leur contenu ;

Considérant que cette attitude empêche le bon fonctionnement et la saine gestion des communes ;

Considérant que les droits démocratiques, électoraux, judiciaires et culturels de tous les habitants des communes entourant Bruxelles doivent être défendus ;

Demande le respect des principes démocratiques et la nomination des Bourgmestres des communes à facilités légitimement élus en octobre 2006.


Communiqué de presse suite au rejet de la motion :

A l’initiative d’Evelyne GABRIEL, chef de file FDF au conseil communal, et Marc Loewenstein, conseiller communal, le groupe MR forestois a déposé lors du conseil communal de ce mardi 27 novembre une motion relative à la réaffirmation de la solidarité indéfectible entre la commune de Forest et les communes de la périphérie bruxelloise dites « à facilités linguistiques ».

Cette motion s’inspire essentiellement de la déclaration commune des 25 bourgmestres adoptée lors de la Conférence des bourgmestres du 7 novembre dernier. La commune de Forest y a bien entendu adhéré.

Cette motion se calque également sur la proposition de résolution initiée par la présidente du groupe MR au Parlement francophone bruxellois, Caroline Persoons, et adoptée à l’unanimité. La bourgmestre Magda De Galan et l’échevine Nadia El Yousfi, également députées bruxelloises, l’ont, bien entendu, soutenue et votée.

Or, la majorité forestoise (PS-Ecolo) a décidé de rejeter la motion de l’opposition MR et de déposer la sienne.

Par cette dernière, « elle prend simplement acte de la position prise par la Conférence des Bourgmestres (...) ».

C’est très faible, réducteur et peu convaincant..... !

Les prises de position de nos élus sont donc différentes pour élus PS et Ecolo selon qu’ils siègent dans une assemblée publique plutôt que dans une autre.

N’est-il pas juste et légitime de défendre, à tous les niveaux de pouvoir, le respect du principe de démocratie et, dès lors, la nomination des trois bourgmestres des communes à facilité légitimement élus en octobre 2006 et qui disposent chacun d’une majorité significative dans leurs conseils communaux ?

Compte tenu de la situation, l’opposition MR forestoise ne peut aujourd’hui que prendre acte avec regret et amertume de la frilosité et du manque de courage des mandataires de la majorité PS-ECOLO forestoise, otages de leurs élus SP et Groen à affirmer les mêmes convictions où qu’ils soient et à systématiquement rejeter les motions présentées par le Groupe MR.