L’exigence de Bruxelles de 4 trains par heure et par sens en heure de pointe et de 2 trains par heure et par sens en heure creuse

Bruxelles souhaite disposer au plus vite de 4 trains par heure et par sens en heure de pointe et de 2 trains par heure et par sens en heure creuse.

Nous sommes encore loin du compte et certaines lignes sont mal servies.

Or, le réseau ferré de la SNCB est une belle opportunité en terme de mobilité et il doit être mieux et davantage exploité.

Question orale de M. Marc LOEWENSTEIN, Député bruxellois DéFI, à M. Pascal SMET, Ministre, chargé des Travaux publics, de la Mobilité et des Transports.

Concerne : Mise en œuvre de l’exigence de Bruxelles de 4 trains par heure et par sens en heure de pointe et de 2 trains par heure et par sens en heure creuse

En réponse à ma question écrite (n°832) concernant les outils et références visant à fonder la position de Bruxelles dans le cadre du développement du réseau RER/S, vous m’indiquiez que, parmi les priorités bruxelloises, il y avait celles de disposer au plus vite de 4 trains par heure et par sens en heure de pointe et de 2 trains par heure et par sens en heure creuse.

Lors d’une interpellation développée en commission le 19 juin dernier (C.R.I. COM (2016-2017) n°123, p. 59), vous précisiez que le nouveau Plan de transports 2017 comportait des avancées, mais que les exigences bruxelloises reprises ci-dessus n’avaient pas toutes été acceptées.

Lors de sa présentation du Plan de transport le 28 mars dernier, la SNCB nous précisait que 129 demandes avaient été formulées dont 24 par Bruxelles, que 65 auraient été retenues dont 21 pour notre Région.

Elle indiquait par ailleurs, notamment pour la ligne S1, un train toutes les 30 minutes, soit deux trains par heure vers le centre. Or, en vérifiant les horaires, s’il est possible de prendre deux trains par heure, l’exemple de l’arrêt Uccle-Stalle nous permet de nous interroger sur la qualité finale du service proposé par la SNCB. En effet, s’il y a bien un train qui part à 8h30 vers la gare centrale, pour prendre le second train vers le centre, il faut prendre un train dans l’autre sens à 8h29 jusqu’à Uccle-Calvoet (2 minutes de trajet), et attendre jusqu’à 8h56 (soit 25 minutes) pour aller vers la gare centrale en passant sans s’arrêter à Uccle-Stalle !

Certes, il n’y a que deux voies sur ce tronçon, mais comment encourager le réseau de train intra-urbain si on sacrifie des gares bruxelloises…

  • Les Ministre pourrait-il me préciser si les exigences du gouvernement visant 4 trains par heure et par sens en heure de pointe et de 2 trains par heure et par sens en heure creuse couvrent toutes les gares ou certaines d’entre-elles ?
  • Si elles couvrent certaines d’entre-elles, pourriez-vous me préciser sur quels critères sélectionne-t-on les gares où les trains s’arrêtent et celles où ils s’arrêtent moins ? La demande actuelle ? Le degré de congestion du même chemin en voiture ?
  • Y a-t-il des avancées et avez-vous des engagements de la part de la SNCB quant à cette exigence de 4 trains par heure et par sens en heure de pointe et de 2 trains par heure et par sens en heure creuse ? Dans l’affirmative, pourriez-vous l’illustrer ?

Marc LOEWENSTEIN


Pour découvrir le compte rendu des débats, cliquez ici et choisissez la Commission de l’Infrastructure du 23/10/2017. Il est disponible quelques jours après la date du débat.

Dans la même rubrique :

 


Restez informés