Des caméras mobiles contre les dépôts clandestins

Depuis le 1er janvier 2013, la commune de Forest a mis en place un service répression qui sanctionne les incivilités en matière de propreté sur l’ensemble de son territoire.

En plus des moyens d’actions classiques, il a été décidé de déployer des caméras mobiles pour traquer les inciviques.

Depuis le 1er janvier 2013, la commune de Forest a mis en place un service répression qui sanctionne les incivilités en matière de propreté sur l’ensemble de son territoire.

Jusqu’à ce jour, le service répression accomplissait sa mission en fouillant les dépôts clandestins, les corbeilles publiques ou encore les sacs ménagers sortis en dehors des heures, via des actions barrages filtrant avec la police et l’ABP (pour éviter les déversements de déchets de chantier), via des planques en soirée et les weekends, des actions pour lutter contre les déjections canines ou encore des opérations coup de poing visibles dans certains quartiers.

Grâce à ces différentes interventions, la commune a dressé plus de 4.500 procès-verbaux pour incivilités, soit près de 1.000 procès-verbaux par an.

Malgré ces résultats encourageants et le focus porté sur certaines zones problématiques, le travail doit encore être amélioré. Certains inciviques passent encore trop souvent entre les mailles du filet, les agents ne pouvant pas être en permanence sur tous les fronts.

La commune a donc décidé de renforcer sa lutte contre les incivilités en matière de propreté en acquérant des caméras de surveillance mobiles.

Les progrès technologiques nous poussent à développer de nouveaux moyens pour compléter nos actions actuelles. Des initiatives en ce sens ont déjà été prises dans d’autres communes.

Après une analyse des avantages et inconvénients des différents systèmes en place, nous avons décidé d’acquérir deux dispositifs de caméras mobiles qui tourneront entre différents points noirs de la commune. Nous avons opté pour un système doté de deux caméras à détecteur de mouvement, d’une grande capacité de batterie et de mémoire, réglables et visualisables à distance, de jour comme de nuit.

Depuis 5 années que la commune pourchasse les inciviques, elle a pu lister une série de points noirs dans certains quartiers et autour de certaines bulles à verre. Les caméras tourneront entre ces différents lieux.

Ce dispositif a été validé par le conseil communal. Il devrait être installé dans le premier trimestre 2018. Une évaluation sera ensuite réalisée en vue de développer le système en voirie, voir chez des habitants qui se sont déjà portés volontaires.