La mise à disposition des riverains d’emplacements de stationnement inoccupés appartenant aux sociétés de logements sociaux

Question écrite de M. Marc LOEWENSTEIN, Député bruxellois DéFI, à Mme Céline FREMAULT, Ministre, chargée du Logement, de l’Environnement, de l’Energie et de la Qualité de vie.

Concerne : La mise à disposition des riverains d’emplacements de stationnement inoccupés appartenant aux sociétés de logements sociaux

Comme de nombreux immeubles à appartements, les immeubles appartenant aux sociétés de logement bruxelloises disposent d’emplacements de stationnement/boxes privés et destinés en principe aux occupants des appartements, à savoir les bénéficiaires de logements sociaux.

Tous les emplacements de stationnement de ces immeubles ne sont pour autant pas occupés par ces locataires alors que, en voirie, les places de stationnement se font de plus en plus rares.

Les riverains, voisins de ces logements sociaux, peuvent avoir des difficultés à se garer à proximité de chez eux et pourraient voir d’un bon œil l’ouverture de ces places de stationnement privées mais inoccupées.

Il va de soi que, à partir du moment où ces places seraient louées à des riverains n’habitant pas l’immeuble, un dispositif ou, à tout le moins, une procédure doit être mis sur pied pour assurer la sécurité de l’immeuble abritant les emplacements vides.

Ce qui me semble certain, c’est qu’il serait aberrant de laisser la situation en l’état.

Dès lors, Madame la Ministre, pourriez-vous m’indiquer, pour chaque société de logement :

  • Quel est le nombre total d’emplacements de stationnement ou boxes dont elle dispose ?
  • Quel est le nombre d’emplacements de stationnement ou boxes inoccupés ?
  • Si ces parkings vides sont mis à disposition d’autres habitants que ceux qui vivent dans les logements sociaux ? Si oui, selon quelle procédure et à quelles conditions ?

Marc LOEWENSTEIN