L’impact des terrains synthétiques sur la santé

Un reportage télé a mis dernièrement en avant un éventuel problème sanitaire auquel nous pourrions être confrontés à Bruxelles.

Il concerne la structure des terrains de sport synthétiques en ce sens que ces derniers sont incrustés de de petites billes noires, des granulats en caoutchouc issus de vieux pneus broyés, billes contenant selon le reportage des centaines de substances considérées comme toxiques ou cancérigènes.

Le gouvernement bruxellois subsidie les infrastructures sportives communales et, donc, des terrains synthétiques sur son territoire. Il est nécessaire de s’assurer que cet aspect sanitaire a été pris en compte lors de leurs installations.

Question écrite de M. Marc LOEWENSTEIN, Député bruxellois DéFI, à Mme Céline FREMAULT, Ministre, chargée du Logement, de l’Environnement, de l’Energie et de la Qualité de vie, et à Mme Fadila LAANAN, Secrétaire d’Etat, chargée de la Propreté publique, de la Fonction publique, de la Recherche scientifique et des Infrastructures sportives communales.

Concerne : L’impact des terrains synthétiques sur la santé

Un reportage sur la télévision française met en avant un éventuel problème sanitaire auquel nous pourrions être confrontés à Bruxelles.

Il concerne la structure des terrains de sport synthétiques en ce sens que ces derniers sont incrustés de de petites billes noires, des granulats en caoutchouc issus de vieux pneus broyés, billes contenant selon le reportage des centaines de substances considérées comme toxiques ou cancérigènes.

Le gouvernement bruxellois subsidie les infrastructures sportives communales et, donc, des terrains synthétiques sur son territoire. Il est nécessaire de s’assurer que cet aspect sanitaire a été pris en compte lors de leurs installations.

Le Gouvernement peut-il dès lors m’indiquer :

  • S’il est au courant des risques sanitaires liés à la présence de billes de caoutchouc sur les terrains synthétiques ? Est-ce que ce type de problème a déjà été porté à la connaissance du Gouvernement par le passé ?
  • Dans l’affirmative, quelles sont les mesures prises pour éliminer tout risque sanitaire ?
  • Dans la négative, comment a-t-il prévu de réagir face à cette information ?
  • Si une analyse des effets sur la santé de la présence de billes de caoutchouc sur les terrains synthétiques a déjà été réalisée par Bruxelles Environnement ou tout autre organisme mandaté à cette fin par le Gouvernement bruxellois ? Dans l’affirmative, quelles sont ses conclusions ?
  • Si, par extension, une telle analyse a déjà été effectuée sur les plaines de jeux en plein air ? Outre les contraintes en matière de sécurisation des lieux, des précautions ont-elles été prises quant au choix des matériaux ?

Marc LOEWENSTEIN