L’interopérabilité des systèmes de paiement des différents opérateurs de transports publics

Question écrite de M. Marc LOEWENSTEIN, Député bruxellois DéFI, à M. Pascal SMET, Ministre, chargé des Travaux publics, de la Mobilité et des Transports.

Concerne : L’interopérabilité des systèmes de paiement des différents opérateurs de transports publics

En mai 2017, lors du congrès de l’UITP, le directeur général de la STIB, Brieuc de Meeûs, communiquait qu’à partir de 2019 la carte bancaire pourrait être utilisée à la STIB mais aussi aux TEC et à la SNCB. Il précisait par ailleurs que la STIB étudiait ces évolutions en matière de modernisation des modes de paiement depuis 2015.

En novembre 2017, l’une des demandes du Panel citoyen « MAKE YOUR BRUSSELS MOBILITY » pour ce qui concerne la carte mobilité est d’« avoir la possibilité d’alimenter cette carte à l’avance indépendamment du service utilisé ultérieurement, quel que soit l’opérateur ».

  • Au vu des déclarations du directeur général et des études préalablement entamées, le nouveau système est-il en production et permet-il dans ses nouvelles fonctionnalités d’« avoir la possibilité d’alimenter cette carte à l’avance indépendamment du service utilisé ultérieurement, quel que soit l’opérateur » comme le demande le panel citoyen ?
  • Permet-il le « Pay as you Go » comme cela fonctionne depuis 15 ans à Londres où au Pays-Bas, de façon interopérable ?
  • Est-ce que les solutions utilisant la carte bancaire seront bien interopérables chez les 4 opérateurs (STIB, De Lijn, Tec, SNCB) ?
  • A-t-on la garantie que le nouveau système ne dégradera en rien l’interopérabilité ? Pourra-t-on ainsi commencer un trajet chez un opérateur et le continuer chez un autre sans payer deux fois, comme le permettent actuellement les tickets Jump et les abonnements MTB et dont le Panel citoyen demande la généralisation à tous les titres bruxellois ?
  • Des accords ont-ils été conclus avec les 3 autres opérateurs garantissant l’interopérabilité du futur système ?

Marc LOEWENSTEIN