L’utilisation des emplacements de stationnement réservés aux taxis

Question écrite de M. Marc LOEWENSTEIN, Député bruxellois DéFI, à M. Pascal SMET, Ministre, chargé des Travaux publics, de la Mobilité et des Transports.

Concerne : L’utilisation des emplacements de stationnement réservés aux taxis

Chaque commune dispose de places de stationnement réservées aux taxis bruxellois. Seulement, il arrive souvent de constater que certains de ces sites réservés ne sont pas occupés.

Par ailleurs, mis à part les points stratégiques (gares, centre- ville, certains noyaux commerciaux, institutions européennes…), les emplacements taxis ont souvent moins d’utilité qu’auparavant vu que ceux-ci sont souvent réservés à l’avance.

Enfin, si ces emplacements peuvent également permettre aux chauffeurs de taxi de s’y stationner et se reposer, encore une fois, certains d’entre eux restent constamment vides.

Dès lors, Monsieur le Ministre, pourriez-vous m’indiquer :

  • Qu’est-ce qui justifie aujourd’hui le maintien de certains emplacements pour taxis non utilisés ?
  • Combien d’emplacements pour taxis existent à ce jour dans chaque commune bruxelloise ?
  • Quel est le pourcentage de prise en charge par les taxis à leur emplacement de stationnement réservé ?
  • Quel est le pourcentage de prise en charge par les taxis à leur emplacement de stationnement réservé sans tenir compte des emplacements situés aux abords des gares et institutions européennes ?
  • Combien de prises en charge de clients aux emplacements de taxis ont été effectués, par commune, en 2016 et 2017 ?

Marc LOEWENSTEIN