L’évaluation de la consommation des bus hybrides prochainement mis en circulation à Bruxelles

Question orale de M. Marc LOEWENSTEIN, Député bruxellois DéFI, à M. Pascal SMET, Ministre, chargé des Travaux publics, de la Mobilité et des Transports.

Concerne : Evaluation de la consommation des bus hybrides prochainement mis en circulation à Bruxelles

Dans les prochains mois, la STIB réceptionnera et mettre en circulation ses nouveaux bus hybrides, bus sensés être plus écologiques et moins gourmands que les bus 100% diesel.

Si le projet n’est pas encore sur les rails à Bruxelles, il n’est pas inutile d’apprendre des expériences similaires et veiller ainsi à ce que le projet qu’on mettra en œuvre réponde bien aux objectifs poursuivis.

La presse du 9 juillet a révélé les résultats d’une note interne sur la mise en circulation de bus hybrides sur le réseau local du TEC à Charleroi. On y découvre que l’expérience des bus hybrides n’y a pas apporté les résultats attendus.

Sur les 55 véhicules Volvo hybrides à Charleroi, les surconsommations de carburant ont largement dépassé les prévisions au cours des cinq premiers mois d’exploitation : +25%. Alors que le constructeur annonçait une norme de 25 litres aux 100 km, la flotte de bus hybrides en a consommé en moyenne 31,2 avec des pics jusqu’à plus de 37 litres aux 100 km. Surconsommation amenant à une augmentation des dépenses à la pompe de 38.000 euros. Et ce, sans parler des surcoûts de maintenance chiffrés à 514.440 euros pour l’exercice.

Selon les TEC, la raison de ce dérapage dans les consommations serait liée au fait que deux des quatre stations de rechargement électrique ne sont toujours pas installées et que c’est sur base de ces quatre stations que l’adjudicataire avait réalisé ses estimations.

Entre janvier et mai 2018, les bus hybrides ont donc coûté plus cher et pollué davantage. Depuis le début de l’année, l’objectif n’a pas été atteint.

Il serait dommage que la STIB, Bruxelles et les Bruxellois connaissent une situation semblable lorsque nos bus hybrides seront mis en circulation.

Le Ministre pourrait-il dès lors m’indiquer :

  • Si les infrastructures devant accueillir et entretenir les bus hybrides seront bien fonctionnelles lorsque ces nouveaux bus seront livrés et mis en circulation ?
  • Quelles sont les estimations de consommations réalisées par l’adjudicataire ?
  • Quelle est la différence projetée entre la consommation actuelle moyenne des bus diesel et la consommation projetée moyenne des bus hybrides ?
  • Quelles sont les mesures prises par la STIB pour éviter que pareille expérience ne soit vécue à Bruxelles ?

Marc LOEWENSTEIN