Déclaration de politique générale : Forest : une commune sans peur ? Plutôt sans rigueur...

Forest : une commune sans peur ? Plutôt sans rigueur…

La nouvelle majorité forestoise a présenté ses priorités pour les six prochaines années. Elle veut faire de Forest une « Fearless city », une commune sans peur, et préférer la confiance entre les partenaires plutôt qu’attiser les craintes.

Pour le chef de groupe DéFI Marc Loewenstein, rejeté dans l’opposition, « Ce qui est aujourd’hui certain, c’est que, s’il défend une commune sans peur, le nouveau bourgmestre n’est pas sans reproche, de surcroît lorsqu’il s’agit de confiance entre partenaires. Quant aux craintes, elles apparaissent facilement à la lecture du programme de majorité. Pas de volet financier, pas d’évaluation, pas de priorisation ».

Au rang des bons points, DéFI relève les bonnes idées qu’Ecolo a pu glaner chez ses ex-futurs-partenaires avant qu’il ne fasse volte-face et se réconcilie avec le PS ! Marc Loewenstein note par ailleurs que plusieurs dossiers en partie ou totalement réalisés se retrouve dans le programme à venir. « Je note que le futur collège souhaite saisir l’opportunité de la rénovation de l’Hôtel communal pour repenser l’organisation de l’administration, être attentif à l’accueil des citoyens et au bien-être du personnel, c’est sans compter le travail en cours depuis deux ans avec la participation active du personnel communal. Idem pour l’ouverture et l’utilisation du numérique dans les écoles, nous avons équipé l’an dernier toutes les écoles du matériel informatique nécessaire et ouvert un espace public numérique où certaines écoles viennent déjà suivre des formations. Quant à un service propreté actif les weekends, c’est déjà le cas depuis 2 ans ! Enfin, en matière de travaux dans les écoles et des crèches, si le nouveau collège souhaite élaborer un plan global de rénovation, un plan existe déjà et 38 millions d’euros ont été investis entre 2012 et 2018 pour la rénovation et la construction de deux nouvelles écoles ».

En matière de gouvernance, DéFI regrette le manque de sérieux de la majorité « Ecolo se targue d’être le chantre de la bonne gouvernance. Or, leur programme présenté au conseil communal ne parle ni d’évaluation des politiques, ni de la manière dont la majorité va financer ses nombreux projets, ni de leur impact sur le personnel qui doit déjà assurer tous les services obligatoires à la population » poursuit l’élu DéFI. Et d’enchainer, « Il n’y a par ailleurs aucune priorisation des mesures. La majorité annonce une myriade de plans (santé, culture, emploi « petite enfance », climat, économie d’énergie, aménagement du territoire, mobilité, rénovation des écoles et des crèches, propreté…). Ce serait dommage de se retrouver dans six ans avec tous ces plans enfin élaborés sans avoir eu le temps de commencer à les mettre en œuvre ! ».

DéFI pointe par ailleurs la surenchère électorale sur certains dossiers comme la suppression règlement sur les retards dans les écoles voulu par Ecolo ou le projet de piscine porté notamment par le PS. « Ces deux dossiers faisaient partie de leurs principaux arguments de campagne et le programme de majorité ne parle plus que d’une évaluation du ROI et d’une étude pour la piscine ! » continue Marc Loewenstein.

En de conclure « le nouveau collège est sans doute enthousiaste, féru d’effets de comm’, mais à un moment, il faut se rappeler qu’on gère une commune, des deniers publics, du personnel… et j’ai bien peur que la réalité ne les rattrape rapidement. Il ne faut pas que ce soient les citoyens qui en subissent les conséquences ».

Intervention de Marc Loewenstein (DéFI) sur la Déclaration de politique générale

Lundi dernier, l’on découvrait par la presse que la commune de Forest s’engageait à être une « Fearless city », une commune sans peur, à préférer la confiance entre les partenaires plutôt qu’attiser les craintes. Ce qui est aujourd’hui certain, c’est que le leader de cette majorité n’est pas sans reproche, de surcroît lorsqu’il s’agit de confiance entre partenaires. Quant aux craintes, elles apparaissent facilement à la lecture du programme de majorité.

Bien évidemment, tout n’est pas à jeter dans ce programme de majorité… D’une part, étant donné qu’Ecolo s’est accordé avant les élections avec le cdH et le MR, a ensuite discuté d’un programme de majorité avec le MR, le cdH et nous, avant de retourner sa veste pour s’allier au PS, je suis content que quelques bonnes idées, notamment de notre programme, même s’il y en encore beaucoup qui manquent, ont été récupérées pour donner de la consistance à votre projet ! D’autre part, pour toute une série de dossiers, vous enfoncez des portes ouvertes, et le nouveau collège tente de s’attribuer la paternité de dossiers déjà lancés et dont vous récolterez les lauriers. Quelques exemples :

  • Le « projet de saisir l’opportunité de la rénovation de l’Hôtel communal pour repenser l’organisation de l’administration, être attentif à l’accueil des citoyens et au bien-être du personnel » est déjà en cours, au cas où vous n’auriez pas suivi cela au collège ou au conseil. C’est le beau projet « Prepared Mind » auquel participe activement un certain nombre d’agents communaux avec enthousiasme.
  • « Favoriser l’ouverture et l’utilisation du numérique dans les écoles », c’est bien entendu essentiel. Et nous n’avons pas chômer sous la précédente législature pour avancer sur le sujet en rénovant les réseaux électriques des écoles et en les équipant toutes du matériel informatique nécessaire, ou encore en ouvrant un espace public numérique dans lequel certaines écoles viennent déjà suivre des formations.
  • « Augmenter l’offre d’infrastructures avec la création de salles multisports, de terrains synthétiques pour le hockey et le rugby et la création de salles pour les sports doux et les arts martiaux ». C’est super, mais c’est surtout bien de mettre dans votre programme des propositions dont vous êtes sûrs qu’elles seront concrétisées puisqu’elles sont en cours de réalisation…
  • Vous proposez par ailleurs en matière de propreté d’ « Assurer un service de week-end pour les endroits de grand passage », c’est bien entendu important mais c’est déjà le cas…
  • Je lis par ailleurs, et vous l’évoquez comme l’une de vos principales priorités, que vous souhaitez élaborer « un plan global de rénovation des écoles et des crèches ».

Je ne doute pas que ce ne sera pas très compliqué de l’établir dans la mesure où le service des travaux en dispose et le met à jour chaque année, et ce, en concertation avec le service instruction publique. Pour éviter de laisser penser que rien n’a été fait avant qu’Ecolo ne prenne les rennes de la commune, ces 6 dernières années, la commune de Forest a investi plus de 15 millions € dans la rénovation des écoles et des crèches, sans compter les quelques 23 millions € investis pour la construction de 2 nouvelles écoles, ceci, sans compter les rénovations de crèches programmées par les différents contrats de quartier. Et vous avez la chance de disposer d’agents compétents qui seront à même de poursuivre dans cette voie. Et, vu l’état dans lequel la plupart des écoles et crèches était il y a 6 ans, il reste encore du travail et il faudra encore faire des efforts. Seulement, il faudra rester attentif et sérieux quant à la manière d’appréhender les dossiers. Je découvre par la presse, ce n’est pas repris dans votre déclaration de politique générale, que vous souhaitez trouver un terrain pour y établir une école provisoire / tampon. Vous évaluez cette structure à un budget de 300.000€. Si je m’interroge sur la localisation que vous envisagez, je doute très fort que, vu les normes à respecter, 300.000€ suffisent pour installer, entretenir et faire fonctionner une structure provisoire, structure qui finalement deviendra définitive vu l’ampleur de la tâche et le caractère cyclique des travaux.

J’en viens maintenant à votre première priorité : le Plan climat. C’est une très bonne chose. L’un des points importants qui sera repris dans ce plan est la gestion de l’eau. Et c’est l’occasion pour saluer le travail du service des travaux en la matière et les projets en cours et soutenus par le collège précédent… A lire la presse, vous laissez sous-entendre, ou plutôt clairement entendre, Monsieur Roberti, que ce n’est que parce qu’aujourd’hui vous êtes le premier parti que tout est si facile à faire passer en matière d’environnement, que si donc le PS était resté premier parti, vous n’auriez pas été aussi loin. Et bien non, au sein de la majorité précédente PS-Ecolo-DéFI, des choses ont bien été réalisées, peut-être pas sous l’emballage d’un plan mais tout de même. Et rassurez-vous, d’autres communes ont lancé de nombreuses actions pour améliorer l’environnement et la qualité de l’air, mais aussi la participation citoyenne, et ce sans Ecolo… Comme quoi… vous n’êtes pas si indispensables que vous le pensez pour sauver la planète et réconcilier le politique et le citoyen !

Et au-delà de vos déclarations générales, il sera intéressant de savoir quelles seront les décisions prises concrètement et les conséquences sur les projets en cours. Je pense au projet d’IPPJ ou encore à la rénovation du parc de Forest sur laquelle vous êtes revenu dans la presse…

J’en viens maintenant au volet gouvernance :

  • Sur l’évaluation d’abord : il n’y a rien sur l’évaluation des politiques dans votre déclaration de politique générale. Vous en parlez dans votre introduction ce soir mais apparemment ce n’est pas si important pour vous au point de le mettre noir sur blanc dans votre programme de majorité.
    Or, cela me semble indispensable de disposer d’un tableau de bord, d’évaluer l’état d’avancement des différents dossiers si on veut faire les choses de manière sérieuse.
  • Quant à la participation citoyenne, c’est une très bonne chose d’être ambitieux mais je pense que vous allez être noyés par tout ce que vous proposez.
    Sous la précédente législature, j’ai mis en place des rencontres citoyennes qui ont réuni plus de 1.000 personnes et je vous remercie de les poursuivre, ce rendez-vous est important. J’ai par ailleurs réalisé un budget participatif dans le cadre de mes compétences en matière de propreté, c’était une première, il faut en tirer les leçons pour faire les choses encore mieux la prochaine fois.
    Ici, vous prévoyez de lancer des rencontres, des réunions d’information sur le budget, des conseils participatifs divers, un budget participatif annuel, un conseil communal mixte… tout ça c’est très bien mais ça nécessite des moyens humains et financiers ainsi qu’un suivi de la part des services qui devront gérer cela en plus du reste.
    Comptez-vous engager du personnel supplémentaire ? Quel budget prévoyez-vous pour ce service participation actuellement intégré au sein du service information ? Quel est le montant significatif auquel vous pensez pour ce qui est du budget participatif ?
    Voilà des questions qui nécessitent des réponses pour s’assurer de la faisabilité de vos projets…
  • J’en viens à un autre aspect de la gouvernance, celui de la priorisation des mesures. A la lecture de cette DPG, il y a un tas de plans annoncés : plan forestois de santé, plan de mise en œuvre de la charte européenne pour l’égalité des femmes et des hommes dans la vie locale, plan culture, plan emploi « petite enfance », plan climat, plan économie d’énergie pour l’éclairage public avec Sibelga, donc un sous-plan du plan climat…, plan global d’aménagement du territoire, plan mobilité, plan mobilité pour les écoles, plan de stationnement pour Forest National (j’attends de voir…), plan global de rénovation des écoles et des crèches (l’avantage ici c’est que le travail est fait…), plan propreté (où je note que « de réels efforts ont été entrepris » et je vois que vos propositions rencontrent les projets déjà en cours, merci donc à vous de poursuivre le travail que j’ai entamé…), … et, enfin, puisqu’on parle de plan, il y a aussi le maintien d’un plan d’eau au Marais du Wiels, mais celui-là, heureusement pour vous, il ne faut pas le créer…
    Je me garderai de faire des plans sur la comète quant à vos chances de remplir vos objectifs. J’espère juste que vous ne vous retrouverez pas dans 6 ans à avoir élaboré tous vos plans, sans avoir eu le temps de commencer à les mettre en œuvre…
  • Outre ces plans, vous prévoyez de créer des nouveaux services / cellules : aide médicale urgente, participation citoyenne, planification, égalité des droits, etc. Tous ces nouveaux projets, tous ces nouveaux services, toutes ces nouvelles missions nécessiteront des moyens et du personnel. J’en viens donc au volet finances de mon intervention.

Ce qui m’a interpellé à la lecture de votre déclaration de politique générale, c’est qu’on ne parle que très peu de finances alors que c’est le nerf de la guerre :

  • Vous dites qu’ « Il est possible de faire plus, de faire autrement, en garantissant l’équilibre budgétaire », mais vous ne dites pas comment…
  • Vous souhaitez par ailleurs « évaluer régulièrement la manière dont les budgets sont affectés aux différentes politiques (petite enfance, urbanisme, formation, emploi, santé, culture, sport...) pour s’assurer qu’on réponde bien aux besoins de toutes et de tous, en ce compris les besoins des femmes », c’est bien mais ça ne suffit clairement pas.
  • Vous prévoyez de « maintenir au CPAS un équilibre entre les dépenses de fonctionnement, de personnel et de redistribution ». En lisant ça, sans remettre en cause la nécessité de venir en aide aux plus démunis, j’ai peur. J’ai peur, dans cette commune sans peur, parce qu’il me semblait que l’équilibre devait se faire entre les dépenses et les recettes et pas entre les dépenses et les dépenses comme vous le suggérez ici. Ca signifie quoi votre proposition ? Qu’il faudra s’assurer qu’il y ait 33% de dépenses de fonctionnement, 33% de dépenses de personnel et 33% de dépenses de redistribution ??? Quid de l’équilibre avec les recettes ?
  • Par ailleurs, les seuls endroits où l’on parle encore de budget dans votre déclaration, c’est pour évoquer :
    — * Le budget participatif
    — * Les séances d’information sur le budget communal
    — * La publicité des budgets sur le site internet de la commune (ce qui est déjà le cas…)
    Bref, c’est très léger.

Et ce, d’autant plus que vous prévoyez de rendre gratuits certains services. L’un des fers de lance de la majorité : la gratuité et l’accessibilité administrative des infrastructures sportives, la gratuité des garderies, celle du matériel et des repas scolaires, la gratuité des activités sportives pour les enfants, je suppose donc de l’extrascolaire. Ceci, sans compte la distribution à venir de chèques sport…

Enfin, mise à part l’application de la taxation sur les incivilités en matière de propreté publique que vous confondez entre parenthèses avec les sanctions administratives communales, pas un mot dans votre déclaration de politique générale sur les impôts et taxes. Or, il est plus que nécessaire de prévoir une évaluation des règlements taxes et redevances en vigueur et vérifier l’opportunité de telle ou telle taxe ou redevance, étudier la possibilité d’en réduire certaines, je pense notamment au coût des passeports pour lesquels nous sommes les plus chers de Bruxelles…

Après ces considérations transversales, j’en viens à quelques petites questions sur des sujets plus précis :

- Le ROI des écoles : une « évaluation qualitative du ROI des écoles communales » est prévue.
Le chapitre du ROI sur les retards scolaires est ce qui a mis le feu aux poudres entre PS et Ecolo avant les élections. Ecolo voulait supprimer ce dispositif du ROI. Ecolo en a fait un argument de campagne. Ecolo est aujourd’hui le premier parti. Et ce qui est repris dans le programme de majorité est très léger…
Je n’ose donc pas vous demander si le règlement sur la sanction des retards va être maintenu ou supprimé…
- Par ailleurs, vous souhaitez, je cite, « Dans chaque école, fédérer la communauté scolaire autour d’un projet d’établissement ambitieux et ouvert ». Est-ce à dire que les projets d’établissement mis sur pied par l’ancienne échevine de l’instruction publique, aujourd’hui échevine des travaux, son service et les directions, étaient modestes et fermés ? Pas très sympa pour elle !
- En matière d’infrastructures sportives, vous prévoyez de les rendre gratuites, vous prévoyez par ailleurs d’assurer une priorité aux activités destinés aux 3-12 ans entre 16h et 19h, d’y garantir l’accès aux jeunes, d’y encourager la présence des aînés, des femmes et des PMR, vous prévoyez de les rendre accessibles durant certaines plages horaires aux personnes individuelles… Comment allez-vous gérer les occupations ? Quid des occupations actuelles ? Les salles ne sont pas extensibles. On va virer des clubs et associations ? À force de promettre tout à tout le monde, on finit par tous les mécontenter.
- Piscine : il y a eu beaucoup d’effets d’annonce pendant la campagne et maintenant qu’on est aux responsabilités, le soufflet tombe… Le passage relatif au projet de piscine est édifiant, je cite : « Poursuivre l’étude avec la région quant à la possibilité de réinstaller une piscine à Forest ». Au vu de ce qui est repris, j’ai l’impression que votre projet de piscine tombe déjà à l’eau…
- Enfin, lorsque l’on sait que la vitalité commerciale et l’attractivité de la commune étaient un des thèmes centraux de la campagne, il y a un sujet qui manque cruellement dans votre programme pour ces 6 prochaines années, celui des marchés. Il n’y a dans cette déclaration de politique générale pas un mot sur les marchés. Enfin, si, on parle bien de marchés publics, du marché de l’emploi et de consommation en circuit court, mais je n’ai rien pu lire sur la manière dont vous allez revitaliser, développer, rendre plus attractifs les 4 marchés hebdomadaires de la commune, alors que c’est un dossier qui nous revient souvent et qui en inquiète plus d’un.

En conclusion, il n’y a aucune évaluation financière quant à votre projet pour les 6 prochaines années, vous ne prioriser rien, vous ne prévoyez pas d’évaluation, outre tous les projets facultatifs qui sont listés, je n’ai rien entendu sur la manière dont le collège allait assurer la bonne exécution des missions obligatoires de la commune, excepté le verrou Kersbeek, vos promesses de campagne comme la suppression du ROI pour Ecolo, la création d’une piscine pour le PS (et pour Ecolo aussi) se retrouvent totalement édulcorés dans votre programme commun, vous passez à côté de certains sujets importants comme les marchés, vous êtes peut-être enthousiastes, ambitieux certainement, vous vous focalisez sur les effets de com’… mais à un moment, il faut se rappeler qu’on gère une commune, des deniers publics, du personnel… et j’ai bien peur que la réalité ne vous rattrape rapidement.