DéFI Forest veut renforcer le pouvoir d’achat des Forestois

Lors du conseil communal de ce 17 décembre 2019, le groupe DéFI déposera deux amendements à l’occasion du renouvellement des règlements-taxes : le premier pour diminuer de 15€ le prix du passeport, le second pour réduire les additionnels à l’IPP de 7% à 6,5%.

DéFI veut renforcer le pouvoir d’achat des Forestois

Lors du conseil communal de ce 17 décembre 2019, le groupe DéFI déposera deux amendements à l’occasion du renouvellement des règlements-taxes : le premier pour diminuer de 15€ le prix du passeport, le second pour réduire les additionnels à l’IPP de 7% à 6,5%.

« Forest ne doit pas être fière d’être la commune bruxelloise où les passeports sont les plus chers » entame Marc Loewenstein, chef de groupe DéFI au conseil communal de Forest. « En suivant la procédure normale, un Forestois âgé de 18 ans et plus payera 110€ pour un passeport alors que son voisin ucclois payera 95€, le Saint-Gillois payera 93,50€ et l’Anderlechtois 90€. ».

Avant taxe communale, le coût d’un passeport est de 65 € (35€ de coût de fabrication + 30€ de taxe fédérale). « Mise à part l’exception de Saint-Josse qui délivre les passeports à prix coûtant (65€), chaque commune lève une taxe, ce qui se justifie vu le travail effectué par les services communaux mais 45€, c’est excessif » déplore Marc Loewenstein.

DéFI proposera au conseil communal de ramener le prix total du passeport à 95€ et proposera donc une diminution de 15€ par rapport à la situation actuelle.

Diminuer l’IPP de 7 à 6,5%

Autre cheval de bataille de DéFI Forest : opérer enfin le tax shift et diminuer le taux de l’impôt sur les personnes physiques (IPP) suite à l’augmentation du précompte immobilier (PRI).

« Voilà cinq ans que les Forestois font des efforts avec un PRI plus élevé. Cinq années lors desquelles cette augmentation n’a pas été réellement compensée. Entretemps, la commune reçoit 3 millions € en plus de la Région, 3 millions en plus de recettes au PRI. Pour le groupe DéFI, il est temps de prendre exemple sur la Région et d’autres communes et diminuer enfin l’IPP » déclare Marc Loewenstein.

Et de poursuivre, « Aujourd’hui, les feux passent au vert : les recettes IPP pour l’année 2018 sont de 800.000 € supérieures aux prévisions budgétaires (13,1millions € au compte contre 12,3 millions € au budget). Idem pour les recettes PRI qui sont de 100.000€ supérieures aux prévisions (budget 2018 : 23,7 millions € - compte 2018 : 23,8 millions €). Cela fait donc un total de 900.000€ alors que le coût de la diminution de 0,5% de l’IPP est évalué à 875.000€ ».

« Pour nous, c’est une question de justice, d’équité fiscale et cette logique favorise les habitants de la commune. Augmenter le PRI touche les propriétaires des biens à Forest, qu’ils soient forestois ou non, alors que diminuer l’IPP a un impact direct sur les Forestois, qu’ils soient d’ailleurs propriétaires ou locataires » insiste Marc Loewenstein.

DéFI Forest attend un geste de la majorité qui ne lésine pas sur les dépenses lorsqu’il s’agit d’engager, hors cadre, du personnel dans les cabinets politiques pour un montant de plus de 300.000€. « Si le Collège trouve des moyens pour engager des cabinettards, il devrait redoubler d’efforts pour renforcer le pouvoir d’achat des habitants. Diminuer l’IPP a un coût mais cet argent ne sera pas jeté par les fenêtres, il rentrera directement dans le portefeuille des Forestoises et des Forestois » conclut Marc Loewenstein.

La Région bruxelloise, lors de sa réforme fiscale, a augmenté le PRI tout en diminuant l’IPP et en offrant une prime BeHome de 120€. Elle a donc fait ce tax shift avec une majorité PS-DéFI-cdH-VLD-CD&V-sp.a. Schaerbeek, où Ecolo est dans la majorité avec DéFI, va dans le même sens. D’autres communes font pareil. DéFI espère que cette majorité Ecolo-PS suivra la même logique.