L’explosion des dépenses des cabinets politiques à Forest

En matière de dépenses de cabinets politiques à Forest, le budget double entre 2018 (285.000euros) et 2020 (545.000euros) alors que les syndicats portent des revendications de longue date.

Voilà un manque criant de confiance et de considération pour celles et ceux qui s’investissent quotidiennement au service des Forestois.

Voilà 8 mois, j’ai posé une question écrite à l’attention du Collège concernant la composition et le coût des cabinets politiques. Depuis lors, c’est le silence radio. Aucune réponse reçue alors que notre règlement d’ordre intérieur prévoit une réponse dans le mois. Nous sommes 8 mois plus tard. J’ai donc décidé de transformer ma question écrite en question orale, question que j’adapterai quelque peu vu que nous avons obtenu de nouveaux chiffres dans le budget 2020, et que, comme par hasard, je reçois hier une réponse par email de la part du bourgmestre.

Et au vu du différentiel entre le compte 2018, le budget 2019 et 2020, je pouvais comprendre le silence gêné du Collège qui a du mal à assumer publiquement ce type de dépenses. On est passé ainsi d’un montant de 285.128,05€ au compte 2018, soit grosso modo les dépenses de cabinet sous l’ancienne mandature, à un montant de 545.410€ pour le budget 2020 !! On a ainsi doublé les dépenses de cabinet.

Sous la précédente mandature, il y avait au total, tous partis confondus :
- 2 A1, dont un avec prime de cabinet du bourgmestre (A5)
- 1 B4 avec prime
- 1 niveau C, dont 1 mi-temps avec prime de cabinet
- 1 ETP niveau E avec prime

Par parti, la répartition était la suivante :
- Cabinet du bourgmestre : 4 agents avec prime de cabinet :
— 1 A5
— 1 B4
— 1 50%A-50%C
— 1 E
- Ecolo : ½ temps A
- DéFI : ½ temps C (faisant partie de l’administration) dont la mission essentielle était la gestion du service 0800 de la commune.

Dans la note sur la composition des cabinets politiques reçue le 16 mai dernier en marge du budget 2019, je découvrais que :
- le cabinet du bourgmestre comptait 4 temps-plein : 3 niveaux A et 1 niveau C
- le groupe PS disposait d’1.5 ETP niveau A
- le groupe Ecolo disposait quant à lui d’un niveau A

On passait donc de 5ETP à 6,5ETP pour les cabinets. Or, dans le volet transparence du site internet communal, on peut désormais y retrouver la composition des cabinets avec le grade des agents. Jusqu’il y a peu, le cabinet du bourgmestre comptait 4 personnes. Aujourd’hui, il y a 1 A5, 1 A1 et 1C. Un agent, niveau A, qui avait été muté du service cohésion sociale vers le cabinet, est retourné depuis janvier dans l’administration au service instruction publique.
Elle sera sans doute remplacée au sein du cabinet, tout comme elle avait été remplacée à la cohésion sociale… Résultat : en plus des dépenses supplémentaires dans les cabinets, on engage par la bande dans l’administration. Et je ne blâme bien évidemment pas ici l’agent concerné, que du contraire, je peux très bien comprendre qu’elle ne veuille plus travailler avec le bourgmestre…
Au niveau du cabinet du bourgmestre, on est ainsi passé à 3 niveaux A, dont 1 A5, et 1 niveau C.

Pour ce qui est du groupe PS, alors qu’il disposait d’1,5ETP dans la note sur la composition des cabinets de mai 2019, il se retrouve aujourd’hui avec un ETP en plus, niveau B. Ce qui fait +1.
Idem du côté d’Ecolo où il y a aujourd’hui 2 A1, alors qu’il n’y en avait qu’un de prévu initialement.
En gros, quand l’un fait de la surenchère, l’autre doit bien évidemment suivre. Peu importe finalement l’impact sur les finances communales…

La réponse que vous m’avez communiquée hier ne dit rien de bien différent par rapport à ce que j’ai décrit plus haut et à ce qui se retrouve dans le budget 2020.

Ce qui m’interpelle par contre c’est :

1. La différence entre la situation actuelle et le plan de mai dernier : on passe de 5ETP en 2018 à 6,5ETP en mai 2019, pour atteindre aujourd’hui à 8,5ETP.
2. Le fait que vous m’affirmiez dans votre réponse, je cite : « pas d’engagement supplémentaire au cadre ». Or, le cadre actuel du personnel prévoit pour les cabinets : 2 A1 – A3, 1 C et 1 E. Nous sommes donc ici bien au-delà du cadre adopté par notre conseil communal.
3. C’est que, mis à part le fait de tenter de pallier l’incompétence de certains membres du collège, et pour y arriver il y a encore du travail, les moyens humains et donc financiers supplémentaires mis à disposition d’Ecolo et du PS ne servent qu’à court-circuiter le travail de l’administration, créent de la méfiance, et n’apportent même pas de plus-value par rapport à la population au vu des diverses plaintes que j’ai pu recueillir de riverains qui vous écrivent et qui ne reçoivent que trop peu de retours.

Alors, puisqu’il s’agit d’une question orale, je vais quand même vous poser une petite question : est-ce que vous prévoyez d’adapter un jour le cadre du personnel et régulariser cette dérive ? Si oui, quand ?