La lutte contre la fraude sur les lignes de la STIB

La fraude coûte environ 11 millions € par an à la STIB. Et certains utilisateurs semblent avoir fait de la gratuité des transports en commun un mode de vie.

En plus du renforcement des contrôles, la STIB prévoit de finaliser pour 2023 l’installation de portiques check-in / check-out dans toutes les stations de métro et pré-métro.

Sur ce dernier point, une attention doit être portée au « tailgating » (le fraudeur se colle au voyageur en ordre de paiement pour passer le portique à deux) que certains fraudeurs semblent avoir choisi pour pouvoir voyager gratuitement.

Question orale de M. Marc LOEWENSTEIN, Député bruxellois DéFI, à Mme Elke VAN DEN BRANDT, Ministre, chargée des Travaux publics, de la Mobilité et de la Sécurité routière.

Concerne : La lutte contre la fraude sur les lignes de la STIB

La STIB a lancé une campagne de sensibilisation contre la fraude du 28 novembre au 18 décembre 2019.

Ces quatre dernières années, les chiffres des rapports annuels de la STIB donnent des résultats relativement contrastés.

On peut évidemment faire dire aux chiffres ce que l’on veut. Il me semble toutefois évident qu’avec un taux de fraude apparent moyen de 4,74%, la lutte contre la fraude sur nos réseaux semble encore avoir de beaux jours devant elle. De même, on ne saura sans doute jamais combien de fraudeurs ont réussi à passer entre les mailles des agents contrôleurs de la STIB. Toujours est-il que la STIB évalue le coût annuel de la fraude sur ses lignes à 11 millions € et que 5 à 10% des utilisateurs semblent avoir fait de la gratuité des transports en commun un mode de vie.

En 2016, la STIB s’était fixée comme objectif d’équiper ses 69 stations de métro de portiques d’ici 2019. Nous avons passé ce délai depuis quelques jours.

Le contrat de gestion entre la Région de Bruxelles-Capitale et la STIB 2019-2023, prévoit dans son article 26 que :
« La STIB s’engage à renforcer le système de contrôle garantissant la possession par la clientèle d’un titre de transport valable pour effectuer ses déplacements. Le renforcement de la politique de lutte contre la fraude sera développé par tout moyen utile et en misant notamment sur les solutions technologiques innovantes, par exemple via les perspectives offertes par le développement de la billettique.
La possession par les voyageurs de titre de transport valables fera l’objet de contrôles fréquents par le service ad hoc.
En vue de réduire les possibilités de fraude dans le métro et le pré-métro, Bruxelles Mobilité et la STIB veillent à ce que, d’ici la fin du Contrat, l’ensemble des stations soient équipées de portillons de contrôle d’accès et de sortie (check-in et check-out) activés.
La Région s’engage à fixer des incitants au paiement immédiat des surtaxes pour infractions.
 »

Dans la synthèse des délais de mise en œuvre des engagements, qui se trouve à la page 28 de ce contrat, il est prévu que l’ensemble des stations soient équipées de portillons d’accès (check-in) et de sortie (check-out) activés à la fin du contrat, c’est-à dire en 2023. Cette action sera menée par Bruxelles Mobilité et la STIB.

Au sujet de ces portillons et des fraudes, on peut aussi se poser la question de l’attention portée à la technique du « tailgating » (un fraudeur se colle au voyageur en ordre de paiement, et ils passent le portique à deux) que certains fraudeurs semblent avoir choisi pour pouvoir voyager gratuitement. Dans certains cas, cette technique peut s’accompagner de pressions voire de menaces qui nuisent fortement à la sérénité de celles et de ceux qui sont encouragés à utiliser les lignes de la STIB.

Compte tenu de ce qui précède, j’aimerais donc vous poser les questions suivantes :

  • Au sujet des chiffres issus des rapports annuels de la STIB :
    • Quelle est la ventilation métro/tram/bus des chiffres pour les années 2017 et 2018 ?
    • Comment la STIB explique-t-elle cette diminution du nombre de voyageurs contrôlés entre 2017 et 2018 ? La ministre a-t-elle des chiffres pour l’année 2019 ?
    • Dans les prochains rapports annuels de la STIB, avez-vous prévu d’introduire dans le volet « Lutte contre la fraude », de la partie « Indicateurs généraux », des informations « Stations prémétro et métro équipées de portillons check-in et check-out : …/69 » ?
  • Au sujet des portillons check-in et check-out :
    • Confirmez-vous que 49 stations de prémétro et de métro de la STIB sont bien équipées de portillons check-in et check-out ?
    • Confirmez-vous qu’il reste actuellement 20 stations à équiper de portillons check-in et check-out ? Dans l’affirmative, le planning d’installations des portillons check-out est-il prêt et, si oui, pouvez-vous nous en faire part ? Dans la négative, quand ce planning sera-t-il disponible ?
  • Au sujet du phénomène du « tailgating » :
    • Des plaintes ont-elles été déposées dans le courant de l’année 2018 à ce sujet ? Combien ?
    • Quelles mesures sont-elles prises pour lutter contre cette fraude ? Avec quels résultats ?

Marc LOEWENSTEIN


Pour découvrir le compte rendu des débats, cliquez ici et choisissez la Commission Mobilité du 11/02/2020. Il est disponible quelques jours après la date du débat.

Source photo : Sudpresse