Le rôle de Technicity dans la formation d’ascensoristes orientée sur la préservation du patrimoine

Question orale (transformée en question écrite) de M. Marc LOEWENSTEIN, Député bruxellois DéFI, à M. Bernard CLERFAYT, Ministre, chargé de l’Emploi et de la Formation professionnelle, de la Transition numérique, des Pouvoirs locaux, du Bien-être animal et de la Simplification administrative.

Concerne : Le rôle de Technicity dans la formation d’ascensoristes orientée sur la préservation du patrimoine

Si j’ai déjà eu l’occasion de développer le sujet sous l’angle de la préservation du patrimoine, de l’inventaire collaboratif, du service vers le citoyen via Homegrade.brussels, j’aimerais aborder ici la question des formations d’ascensoristes axées sur la préservation patrimoniale des vieux ascenseurs.

Pour rappel, un arrêté royal a été adopté afin que les ascenseurs datant d’avant 1958 soient remis aux normes sécuritaires pour le 31 décembre 2022 au plus tard. Cet arrêté royal du 9 mars 2003 relatif à la sécurité des ascenseurs, fondé sur une recommandation européenne de 1995, impose ainsi un programme de modernisation, dont le déroulement peut être résumé comme suit : un service externe pour les contrôles techniques (SECT) effectue une analyse des risques de l’ascenseur ; sur la base de cette analyse, un ascensoriste propose un programme de modernisation ; le propriétaire procède ensuite aux travaux ; le propriétaire fait enfin contrôler les travaux de modernisation par le SECT qui a effectué l’analyse de risques et cet organisme délivre une attestation de régularisation.

Aujourd’hui, de nombreux propriétaires souhaitant conserver leurs ascenseurs disposant d’une plus-value patrimoniale rencontrent de lourdes difficultés pour les remettre aux normes, en particulier pour les ascenseurs à trémie ouverte. Ils sont aujourd’hui face à une situation compliquée car, d’une part, soumis à l’obligation de moderniser, d’autre part, soucieux de la prise en compte des aspects patrimoniaux et, enfin, placés face à des ascensoristes dont une large majorité préfère remplacer complétement les cages d’ascenseurs plutôt que de réaliser un travail pointu préservant notamment ces trémies ouvertes.

En échangeant avec les citoyens passionnés de l’asbl « Save Our Elevators », l’un des problèmes rencontrés par les propriétaires et copropriétaires est la grande difficulté de trouver des ascensoristes capables ou disposés à effectuer des travaux de modernisation de vieux ascenseurs tout en préservant leur valeur patrimoniale.

Aujourd’hui, le temps presse pour les propriétés et copropriétés concernées puisque les travaux de modernisation pour les ascenseurs mis en service avant le 1er janvier 1958 doivent être effectués au plus tard le 31 décembre 2022. Or, on estime le nombre d’ascenseurs à encore moderniser à environ un millier et il n’y aurait à Bruxelles qu’un ou deux ascensoristes disposés à réaliser les travaux préservant notamment la trémie ouverte.

Notre déclaration de politique générale précise que « Le Gouvernement réalisera également un inventaire des ascenseurs anciens à valeur patrimoniale en collaboration avec les communes et encouragera les filières de formation d’ascensoristes spécifiques à leur préservation ».

C’est sur ces filières de formation que j’aimerais vous entendre.

Technicity, centre de référence du secteur des fabrications métalliques et de l’industrie technologique, qui est une initiative d’Actiris, de Bruxelles Formation, du VDAB, d’Agoria, des Metallos FGTB-ABVV et de ACV-CSC Metea, propose aujourd’hui des formations d’agent en techniques d’ascenseurs. Ces formations visent notamment à former des personnes capables d’effectuer le montage mécanique et électrique d’un ascenseur neuf, d’effectuer l’entretien d’un parc d’ascenseurs, de moderniser et de mettre en conformité un ascenseur déjà en fonctionnement. Il n’est pas précisé si ces formations abordent également la préservation patrimoniale des vieux ascenseurs.

  • Pourriez-vous m’indiquer quelles sont les initiatives prises pour développer des formations d’ascensoristes axées à la fois sur la modernisation et sur la préservation patrimoniale des ascenseurs anciens ?
  • A-t-il été prévu d’étendre les formations d’ascensoriste actuellement proposées par Technicity à l’aspect préservation du patrimoine ? Dans l’affirmative, à quelle échéance et quand les premiers ascensoristes pourront-ils être opérationnels ?

Je vous remercie d’avance pour vos réponses.

Marc LOEWENSTEIN

Dans la même rubrique :

 


Restez informés