Les mesures prises pour améliorer la sécurité des cyclistes et l’obligation du port du casque pour les plus jeunes.

Pour garantir la sécurité des cyclistes, nous devons poursuivre le développement d’infrastructures cyclables sécurisées, entretenir les sites existants, mais également sensibiliser aux bons réflexes.
Pour protéger les cyclistes les plus vulnérables, nous devons rendre obligatoire le port du casque vélo pour les enfants de moins de 14 ans, davantage victimes de blessures à la tête en cas d’accidents de vélo.

Question orale de M. Marc LOEWENSTEIN, Député bruxellois DéFI, à Mme Elke VAN DEN BRANDT, Ministre du Gouvernement bruxellois, chargée de la Mobilité, des Travaux publics et de la Sécurité routière.

Concerne : Les mesures prises pour améliorer la sécurité des cyclistes et l’obligation du port du casque pour les plus jeunes.

Les chiffres de Bruxelles Mobilité indiquent une hausse de 44% de cyclistes ce 1er septembre 2020 par rapport à l’an dernier. Cette rentrée scolaire, qui s’est déroulée sous une température clémente et de bonnes conditions météo fut donc un succès pour le vélo. Et après avoir déposé son enfant à l’école, de nombreux parents ont fait le choix, à défaut de télétravailler, de se rendre ensuite au travail à vélo.

Ce même jour de rentrée, nous apprenions via une étude d’AXA que le nombre d’accidents de travail chez les cyclistes était en hausse : ces 4 dernières années, les accidents ont augmenté de 35%. Selon cette étude, 43,6% des accidents sur le chemin du travail ont lieu le matin (entre 6h et 10h), principalement pendant les mois les plus sombres (novembre à janvier). On doit déplorer également une forte augmentation du nombre d’accidents impliquant une trottinette, une trottinette électrique, un vélo électrique ou encore un speed pedelec. Les blessures à la tête représentent 10% des cas, et nous savons que le casque peut parfois faire toute la différence entre un blessure guérissable et un handicap irréversible. Pour rappel, nous parlons ici d’accidents de travail et donc de travailleurs, j’en viendrai ensuite aux chiffres pour les enfants. Selon une étude internationale du SWOV (Wetenschappelijk onderzoek verkeersveiligheid), 37% des cyclistes décédés des suites d’un accident de vélo auraient pu survivre s’ils avaient porté un casque.

Ces chiffres doivent nous rappeler la nécessité de prendre différentes mesures pour améliorer la sécurité de chaque cycliste et à tout âge.
Ces mesures passent sans aucun doute par plus de prévention, de civisme voire de sanctions.
Elles passent aussi par la promotion l’adoption de protections par les cyclistes (casque, gilet de sécurité, lumières avant et arrière…) et l’aménagement d’infrastructures de qualité pour les protéger, créer un sentiment de rouler davantage en sécurité (pistes cyclables larges et visibles, revêtement de qualité, entretien réguliers…) et mettre ainsi en place des conditions favorables encourageant davantage de personnes à enfourcher un vélo pour se déplacer à Bruxelles.

Pour ce qui concerne plus particulièrement le port du casque, selon l’Observatoire du vélo en Région bruxelloise, 55,45% des cyclistes portaient un casque en 2018. Et selon Statbel, le nombre d’accidents et de victimes restait important dans notre Région en 2019.

Enfin, chaque année, selon les chiffres de VIAS, au moins 700 enfants de moins de 14 ans sont impliqués dans un accident de la circulation en tant que cyclistes, dont une cinquantaine sont tués ou gravement blessés. Parmi les accidents cyclistes entrainant une admission hospitalière classique, c’est la tranche des 10-19 ans qui est la plus représentée. Une étude en ce sens a d’ailleurs été réalisée dans les hôpitaux. Cette étude montre que pour un tiers des cyclistes hospitalisés (32%), le diagnostic principal concerne une lésion à la tête ou au cerveau. Pour ce qui est des enfants de moins de 14 ans, il s’agit de plus d’un cas sur deux (53%), raison pour laquelle il est important de prendre des mesures pour veiller à leur intégrité physique.

J’en viens à mes questions :

  • L’étude AXA citée dans ma question est-elle connue de votre cabinet ? Dans l’affirmative, comment a-t-elle été reçue ? Des suites y ont été apportées ?
  • Les chiffres d’accidents à vélo sur le chemin du travail en Région bruxelloise sont-ils disponibles ? Dans l’affirmative, où peut-on les trouver ? Sauf erreur de ma part, la dernière analyse détaillée des accidents corporels réalisée par Bruxelles Mobilité portait sur les années 2010 à 2013. Dans la négative, une nouvelle étude sur le sujet est-elle prévue prochainement ?
  • Plus particulièrement, pourriez-vous m’informer du nombre d’accidents constatés et à déplorer sur les 40 kilomètres de pistes cyclables temporaires installées ces derniers mois ? Disposez-vous de précisions quant aux types, aux causes et à la gravité des accidents sur ces nouveaux itinéraires ? A défaut de telles données en votre possession, le sujet pourrait-il être approfondi par Bruxelles Mobilité ? Cela pourra notamment contribuer à l’évaluation de ces dispositifs.
  • Pour ce qui concerne les pistes cyclables aménagées sur les voiries régionales, pourriez-vous m’informer de la manière dont elles sont entretenues par Bruxelles Mobilité ? Un contrôle de l’état des voiries est-il réalisé par le personnel de Bruxelles Mobilité ? Dans l’affirmative, à quelle fréquence ? Les interventions viennent-elles de ces éventuels contrôles ou font-elles essentiellement suite aux plaintes communiquées notamment via FixMyStreet ? Concernant précisément les signalements via FixMyStreet, pourriez-vous me préciser combien concernent des pistes cyclables détériorées ou obstruées en 2019 et 2020 ? Parmi ces signalements, combien ont été résolus et combien sont encore à traiter ?
  • Enfin, et je suis déjà venu avec cette proposition tant elle me paraît relever du bon sens, compte tenu de la vulnérabilité des cyclistes les plus jeunes et, plus particulièrement, du taux de lésion à la tête sur les jeunes de moins de 14 ans, ne serait-il pas enfin temps de rendre obligatoire à Bruxelles le port du casque au moins pour les jeunes cyclistes jusqu’à 14 ans ?

Je vous remercie pour vos réponses.

Marc LOEWENSTEIN


Pour découvrir le compte rendu des débats, cliquez ici et choisissez la Commission Mobilité du 6/10/2020. Il est disponible quelques jours après la date du débat.