L’incidence du projet d’aménagement du ring R0 sur la commune de Woluwe-Saint-Lambert

Question écrite de M. Marc LOEWENSTEIN, Député bruxellois DéFI, à Mme Elke VAN DEN BRANDT, Ministre, chargée des Travaux publics, de la Mobilité et de la Sécurité routière.

Concerne : L’incidence du projet d’aménagement du ring R0 sur la commune de Woluwe-Saint-Lambert

Dans sa déclaration de politique générale, votre gouvernement s’engage à ce que les Régions s’accordent sur les objectifs communs relatifs au développement du Ring.

Pourtant, il apparaît que les intérêts de la commune de Woluwe-Saint-Lambert n’ont pas été pris en compte par la Werkvennootschap, société sous tutelle du gouvernement flamand et qui coordonne les efforts des différents acteurs flamands de la mobilité. En effet, la commune s’est vue adresser, par l’entremise de la commune de Crainhem, un carnet de croquis établis par la société et concernant la partie Ouest du Ring R0. Ceux-ci prévoient notamment la fermeture à la circulation automobile de la section du boulevard de la Woluwe comprise entre la chaussée de Louvain et l’autoroute E40.

Woluwe-Saint-Lambert estime en effet plus judicieux de procéder à un aménagement de type “zone apaisée” à l’instar de ce qui a été fait sur le boulevard de la Woluwe dans le cadre de la prolongation de la ligne de tram 8. Le projet de la Werkvennootschap obligerait en effet les automobilistes désireux de rejoindre l’aéroport de Bruxelles National de monter et de descendre du Ring, ce qui est contradictoire à la fois avec les ambitions affirmées par la Werkvennootschap dans sa brochure « Werken aan de Ring ».

Par conséquent, dans un courrier du 20/05/2019, Woluwe-Saint-Lambert demandait à la Werkvennootschap, avec copie au département Environnement de la Région flamande, de revoir sa position en la matière.

Par ailleurs, quelques mois auparavant, le département Environnement de la Région flamande avait requis l’avis de Woluwe-Saint-Lambert dans le cadre de projets d’aménagement du Ring R0 – partie Nord cette fois-ci. Par un courrier du 27/07/2018, la commune avait fait part de son avis défavorable.

En l’état, ni le courrier du 27/07/2018, ni le courrier du 20/05/2019 n’ont obtenu de réponse. Par ailleurs, un courrier daté du 02/08/2019 et adressé à la direction de Bruxelles-Mobilité visant à l’alerter sur la situation aux larges incidences n’a pas non plus obtenu de réponse.

Compte tenu de la situation, voici mes questions :

  • Quelles relations la Région entretient-elle avec la Werkvennootschap ?
  • La Région est-elle consultée par la Werkvennootschap dès lors que des projets de réaménagement du ring ont une incidence sur son territoire ?
  • Quelle est la position de la Région quant au projet de la Werkvennootschap visant la fermeture à la circulation automobile de la section du boulevard de la Woluwe comprise entre la chaussée de Louvain et l’autoroute E40 ?
  • Sous quelles modalités la Région apporte-elle son soutien aux communes bruxelloises dont les intérêts ne sont pas pris en considération par les autorités flamandes en matière de mobilité ?
  • Soutenez-vous la proposition de la commune de Woluwe-Saint-Lambert visant à procéder à un aménagement de type “zone apaisée” sur la section du boulevard de la Woluwe comprise entre la chaussée de Louvain et l’autoroute E40 ?

Marc LOEWENSTEIN