Le réaménagement de l’avenue Albert et les mesures urgentes à prendre à la suite de l’accident mortel du samedi 20 février 2021

Un dramatique accident a eu lieu le 20 février avenue Albert et a causé la mort d’une cycliste de 30 ans.

A la suite de cet évènement, les riverains ont demandé à la ministre de la mobilité de prendre des mesures urgentes pour sécuriser l’avenue qui accueille notamment des crèches et écoles. Je l’ai interrogée sur ces mesures.

Je suis également revenu sur le réaménagement définitif de l’avenue Albert, reporté par la Région année après année...

Question orale de M. Marc LOEWENSTEIN, Député bruxellois DéFI, à Mme Elke VAN DEN BRANDT, Ministre, chargée des Travaux publics, de la Mobilité et de la Sécurité routière.

Concerne : Le réaménagement de l’avenue Albert et les mesures urgentes à prendre à la suite de l’accident mortel du samedi 20 février 2021

Le samedi 20 février dernier en soirée, une cycliste de 30 ans a été heurtée par une voiture alors qu’elle traversait l’avenue Albert, à Forest, au niveau de la rue Berkendael. Nous exprimons bien évidemment nos pensées à la famille de la victime. Nous pensons également à toutes ces victimes des accidents de la route, à celles qui sont décédées mais aussi à celles qui ont survécus et vivent aujourd’hui avec des séquelles graves.

L’enquête complémentaire de la police devrait clarifier les circonstances exactes mais, selon les premières constatations, la police précise, avec toutes les précautions d’usage, que la cycliste a traversé le passage pour piétons, le tram se serait arrêté là et la voiture qui est arrivée n’a peut-être pas vu la cycliste.

Cet accident dramatique en rappelle d’autres à cet endroit ces 15 dernières années. Il rappelle également les alertes passées et présentes pour y améliorer la sécurité routière. A l’heure où la ministre de la mobilité rappelle son objectif de « zéro mort », il est important de prendre toutes les mesures nécessaires, que ce soit sur l’avenue Albert ou ailleurs à Bruxelles, pour réduire les risques et éviter un maximum de tels drames.
En réaction à cet accident, Bruxelles Mobilité a déclaré qu’elle examinerait de près les circonstances dans le procès-verbal dressé par la police et se rendrait sur place pour déterminer la cause de l’incident et voir s’il peut améliorer l’infrastructure et de quelle manière.

Au-delà de ce point noir ponctuel sur l’avenue Albert, j’ai eu l’occasion de vous interroger à plusieurs reprises, ainsi que votre prédécesseur Pascal Smet, sur l’état d’avancement du réaménagement définitif de l’avenue Albert. Pour rappel, voilà maintenant environ 8 années que l’avenue Albert a été réduite à une bande et dotée d’une piste cyclable, une première étape visant à améliorer la sécurité routière dans le quartier.
Cet aménagement « temporaire » doit logiquement être suivi d’un réaménagement définitif qui a pour objectif d’élargir les trottoirs, créer une piste cyclable séparée et sécuriser les traversées piétonnes.
Si à l’époque on me répondait que l’étude était en cours et qu’une demande de permis serait déposée, il m’a été plus tard précisé que la priorité budgétaire de la Région portait désormais sur le réaménagement de la Petite Ceinture. Quant à la dernière réponse de votre part, elle défendait une logique globale intégrant à la fois l’axe Churchill – Albert, le futur de la ligne 7 ainsi que la rénovation de la place et de la station Albert.
S’il y a une cohérence à aborder les aménagements définitifs de manière globale, il ne faudrait pas non plus que cette approche globale mène à l’immobilisme dans ce dossier, empêche toute action plus ponctuelle ou reporte sine die tout nouvel aménagement.

La traversée piétonne au niveau de la rue Berkendael semble visiblement un point noir au niveau de la sécurité routière dans le quartier, c’est d’autant plus inquiétant qu’il y a à proximité directe un arrêt de tram, mais aussi des écoles et crèches. Des associations et des riverains plus largement ont demandé des aménagements d’urgence pour réduire la vitesse à cet endroit. Un riverain avait envoyé une note de 4 pages à Bruxelles Mobilité au début du mois de février dénonçant la dangerosité de cet axe et faisant quelques modestes propositions en sa qualité d’habitant à soumettre aux experts de Bruxelles Mobilité.
Parmi les actions suggérées, la pose de panneaux rappelant la présence d’une école, de radars préventifs (rappelant la vitesse) et répressifs, l’installation de casse-vitesses, d’un feu qui passe au rouge pour les voitures lorsqu’un piéton traverse en pressant sur le bouton (comme ceux installés avenue Van Volxem par exemple) ou encore la limitation de la vitesse à 30km/h… Une autre demande porte sur le déplacement de la borne « Go » de la STIB située au niveau du passage piéton.

Vendredi dernier, vous avez annoncé notamment que vous réduirez Albert à 30km/h, installeriez des casse-vitesses, un Lidar et déplaceriez la borne « Go ».

J’aimerais pour ma part vous poser les questions suivantes :

  • Quelles sont les conclusions que vous avez pu tirer de l’examen du procès-verbal de la police et de la visite sur les lieux de Bruxelles mobilité ?
  • Quelles suites ont été données à la note communiquée à Bruxelles Mobilité par un riverain de l’avenue Albert ?
  • Vous avez déjà communiqué sur quelques-unes des suites données aux demandes des riverains. Pourriez-vous les détailler et les motiver ?
  • Pourquoi Albert a-t-elle été maintenue à 50 lors du passage à la Ville 30 et n’a pas directement été placée à 30km/h ? Mis à part ce dramatique accident, qu’est-ce qui change aujourd’hui par rapport au 1/1/21 ?
  • Est-ce qu’on va utiliser ce précédent, et je le dis avec beaucoup d’humanité et avec tout l’intérêt du 30km/h pour la sécurité routière, pour faire passer à l’avenir à 30km/h toutes les voiries aujourd’hui à 50 dès lors qu’un accident grave ou mortel s’y produit ? Vous dites que d’autres axes aujourd’hui à 50 passeront à 30. Pourriez-vous préciser lesquelles ? Est-ce qu’il est encore possible d’installer des zones 30 intelligentes à Bruxelles ?
  • Enfin, depuis votre dernière réponse sur le réaménagement définitif de l’avenue Albert, la Région y voit-t-elle plus clair dans son agenda ? Qu’en est-il du permis d’urbanisme ? Quand pourra-t-il être déposé ? Des plans avaient déjà été présentés aux anciens bourgmestre et échevins de la mobilité et des travaux il y a quelques années, ont-ils été retravaillés ? Des estimations budgétaires ont-elles été réalisées ?

Je vous remercie pour vos réponses.

Marc LOEWENSTEIN


Pour découvrir le compte rendu des débats, cliquez ici et choisissez la Commission Mobilité du 30/03/2021. Il est disponible quelques jours après la date du débat.

(Source Photo : Google street view)