Le soutien à l’attention des PMR et des personnes travaillant dans le secteur du soin à domicile et de l’aide aux personnes, dans le cadre de la LEZ

Question écrite de M. Marc LOEWENSTEIN, Député bruxellois DéFI, à M. Alain MARON, Ministre, chargé de la Transition climatique, de l’Environnement, de l’Energie et de la Démocratie participative.

Concerne : Le soutien à l’attention des PMR et des personnes travaillant dans le secteur du soin à domicile et de l’aide aux personnes, dans le cadre de la LEZ (zone de basses émissions)

En 2018 débutait la mise en place de la LEZ en région Bruxelloise. Ce plan d’interdiction progressive de la circulation des véhicules les plus polluants a pour objectif d’améliorer sensiblement la qualité de l’air de la Région bruxelloise et ainsi améliorer la santé des citoyens.

Depuis le début de la LEZ, des questions se sont posées concernant les éventuels effets discriminants de cette mesure à l’encontre du public de personnes à mobilité réduite (PMR). Depuis lors, en mars 2021, une dérogation à la LEZ a été implémentée à l’attention des PMR sous statut BIM.

La LEZ est essentielle pour parvenir à atteindre les objectifs environnementaux que notre gouvernement s’est fixés en matière de production de CO2 mais aussi de qualité de l’air. Néanmoins, il est nécessaire de tout mettre en œuvre pour que cette mesure ne soit pas l’objet d’une discrimination à l’encontre des personnes les plus vulnérables.

A ce propos, Monsieur le Ministre, voici mes questions :

  • En dehors de la dérogation à la LEZ pour les PMR sous statut BIM, d’autres mesures permettant de limiter les éventuels effets discriminants à l’encontre du public PMR ont-elles été étudiées ? Dans l’affirmative, lesquelles ?
  • Hormis d’éventuelles mesures de dérogations, des outils ou mesures ont-elles été étudiées pour permettre d’accompagner les personnes, travaillant dans le domaine des services de soins à domicile ou de soutien à des publics vulnérables, qui font face à des difficultés vis-à-vis de la LEZ ?

Je vous remercie pour vos réponses.

Marc LOEWENSTEIN

Dans la même rubrique :

 


Restez informés