La LEZ et l’accès aux hôpitaux bruxellois qui se trouvent en bordure de la Région bruxelloise

Question écrite de M. Marc LOEWENSTEIN, Député bruxellois DéFI, à M. Alain MARON, Ministre, chargé de la Transition climatique, de l’Environnement, de l’Energie et de la Démocratie participative.

Concerne : La LEZ et l’accès aux hôpitaux bruxellois qui se trouvent en bordure de la Région bruxelloise.

La région Bruxelloise dispose de nombreux grands complexes hospitaliers, considérés comme des hôpitaux de référence, au sein desquels de nombreux belges, bruxellois ou non, bénéficient de soins ponctuels ou réguliers.

En 2018 débutait la mise en place de la LEZ en région Bruxelloise. Ce plan d’interdiction progressive de la circulation des véhicules les plus polluants a pour objectif d’améliorer sensiblement la qualité de l’air de la Région bruxelloise et ainsi améliorer la santé des citoyens.

Depuis lors, l’ensemble des patients, réguliers ou non, qui doivent se rendre dans les hôpitaux bruxellois et ne disposant pas d’une voiture aux normes, ne peuvent s’y rendre qu’en transports en commun ou par voiture, moyennant l’achat d’un pass journalier.

D’autres options seraient pourtant envisageables pour faciliter l’accès des citoyens de la périphérie aux grands hôpitaux qui se trouvent eux-mêmes en périphérie de Bruxelles, à savoir : Erasme, l’UZ, l’UCL, et Delta. De fait, ces grands complexes hospitaliers sont facilement accessibles depuis l’autoroute en passant par de petits tronçons routiers qui pourraient être exempts de la norme LEZ.

Les nouvelles restrictions prévues à partir du 1er janvier 2022 risquent de confronter toute une série de personnes vulnérables à des difficultés de se rendre à l’hôpital pour leurs consultations et soins périodiques.

A ce propos Monsieur le Ministre, voici mes questions ;

  • Avez-vous été alerté par ce problème auquel sont, et seront encore plus, confrontés les patients réguliers, en provenance de l’extérieur de Bruxelles, qui ne pourront bénéficier des facilités accordés aux Bruxellois et qui voient bloqué l’accès à leur établissement de soins s’ils ne remplacent leur véhicule ou n’empruntent pas les transports en commun (lorsqu’ils en ont la capacité) ?
  • Les hôpitaux se trouvant en bordure de Bruxelles tels qu’Erasme, l’UZ, l’UCL et Delta se sont-ils déjà manifestés auprès de votre cabinet concernant la mise en place de la LEZ ?
  • Des réflexions ont-elles déjà été amorcées concernant cette problématique d’accès aux grands complexes hospitaliers se trouvant en bordure de Bruxelles ? Dans l’affirmative, qu’en ressort-il ?

Je vous remercie pour vos réponses.

Marc LOEWENSTEIN

Dans la même rubrique :

 


Restez informés