Le plan d’action régional de lutte contre le racisme et antisémitisme

La Secrétaire d’Etat a lancé le processus d’élaboration d’un plan d’action régional de lutte contre le racisme et les discriminations.

Je reviens ici sur la place qui occupera la lutte contre l’antisémitisme, l’importance de poser le bon diagnostic pour trouver le bon remède.

Question orale de M. Marc LOEWENSTEIN, Député bruxellois DéFI, à Mme Nawal BEN HAMOU, Secrétaire d’Etat, chargée du Logement et de l’Egalité des Chances.

Concerne : Le plan d’action régional de lutte contre le racisme et antisémitisme

Madame la Secrétaire d’Etat,

En novembre dernier, alors que je vous interrogeais sur les actions de ce gouvernement pour la lutte contre l’antisémitisme, vous m’indiquiez que le processus d’élaboration d’un plan d’action régional de lutte contre le racisme et les discriminations était lancé.

Depuis quelques semaines maintenant, nous assistons au sein de ce parlement aux Assises contre le racisme. J’ai eu l’occasion de rappeler il y a 2 semaines, lorsque la question de l’antisémitisme avait enfin été abordée, l’importance de poser le bon diagnostic. J’ai été alors fortement interpellé par les propos de certains cantonnant l’antisémitisme à l’extrême droite. Cette posture est dangereuse et préoccupante car sans bon diagnostic, il ne peut y avoir de bon remède.

Nous savons que les manifestations antisémites ne sont pourtant pas les mêmes que celles à l’encontre des personnes d’origine africaine ou maghrébine. Alors que les discriminations à l’emploi, au logement ou encore le délit de faciès touchent surtout ces dernières, l’antisémitisme a tendance à s’exprimer différemment : discours de haine, harcèlement, dégradations de bien, cyber-violences, agressions, mais aussi meurtres, y compris chez nous, comme nous l’a tristement montré l’attentat au Musée Juif le 24 mai 2014, à quelques centaines de mètres d’ici.

Il n’est pas normal que les juifs doivent cacher leur judaïté dans l’espace public bruxellois pour se sentir en sécurité ainsi qu’exercer leurs activités culturelles dans des lieux ultra sécurisés, mais c’est pourtant une réalité. Les écoles confessionnelles juives sont d’ailleurs les seules à être en permanence protégées par des militaires.

Au contraire de la Cocof, mais aussi de la déclaration de politique régionale de 2014, la lutte contre l’antisémitisme n’est pas reprise formellement dans notre DPR. Même si des projets visant à lutter contre l’antisémitisme sont soutenus par le Gouvernement, cette absence démontre un malaise malsain et interpelle.

Le racisme et l’antisémitisme sont des combats qui doivent être menés par tous les démocrates, par tous les citoyens, quelles que soient leurs origines. Il n’y a pas de concurrence à faire entre les victimes mais il est important de lutter avec des outils adaptés à ces différentes manifestations de haine.

Malheureusement, aujourd’hui, les personnes d’origine africaine ou maghrébine peuvent, à juste titre, compter sur un large soutien de tous milieux confondus pour combattre le racisme et les discriminations dont ils sont les victimes. La réciproque n’est pas toujours vraie pour l’antisémitisme.

Ce sont souvent les personnes juives qui luttent seules activement contre le fléau de l’antisémitisme et c’est ça le drame. Comme disait Simone de Beauvoir, “le principal fléau de l’humanité n’est pas l’ignorance, mais le refus de savoir”.

Dès lors, Madame la Secrétaire d’Etat, pourriez-vous m’indiquer :

  • Où en êtes-vous dans l’élaboration dudit Plan ? Quid des contacts avec le fédéral pour ce qui concerne le plan interfédéral ?
  • Des mesures spécifiques à l’antisémitisme sont-elles prévues au niveau plus plan bruxellois ? Si oui, lesquelles ?
  • Il faut dépasser la logique d’appels à projets. Prévoyez-vous d’adopter une réelle stratégie de lutte contre l’antisémitisme ?

Marc LOEWENSTEIN


Pour découvrir le compte rendu des débats, cliquez ici et choisissez la Commission de l’Egalité des Chances du 06/07/2021. Il est disponible quelques jours après la date du débat.

Dans la même rubrique :

 


Restez informés