Les échos du conseil

LES ECHOS DU CONSEIL

Ce mardi 18 mai, s’est tenu un nouveau conseil communal à Forest. L’occasion pour les conseillers communaux de mettre en avant certains sujets.

Parmi eux :
- l’inclusion des travailleurs handicapés au sein de l’administration communale,
- la sécurité et l’installation de dispositifs préventifs (caméras, éclairage),
- le maintien d’un service bancaire accessible à tous,
- le refus du communautarisme.

LES ECHOS DU CONSEIL

Inclusion – Travailleurs handicapés – Administration communale

Obligation régionale : Chaque commune doit occuper 2,5% de travailleurs en situation de handicap.
Où en est Forest ? Forest en occupe à ce jour 0,54%, soit 4 travailleurs (équivalent temps plein (ETP)) sur 740,4 ETP au total, alors qu’elle devrait en occuper 18,51.
Où en est Forest par rapport aux 18 autres communes ? Seule Ganshoren fait moins bien avec 0,357%. Les meilleurs élèves sont Auderghem (2,983%), Uccle (4,035%) et Saint-Josse (4,736%).

  • DéFI insiste sur l’importance en termes d’inclusion et d’autonomie, d’occuper davantage de travailleurs en situation de handicap et d’atteindre l’objectif régional... qui est le même que celui sur lequel la majorité s’est engagé dans sa déclaration de politique générale.

Sécurité – Caméras – Eclairage – Prévention

Lorsqu’il était échevin il y a 3 ans, Marc Loewenstein, a lancé, en collaboration avec le service de la prévention, le projet « panoptique » (installation de caméras factices et d’un éclairage à détecteur de mouvement à certains points sensibles de la commune, tantôt pour lutter contre les incivilités au niveau des plaines de jeux, tantôt pour éviter le trafic de drogue. Pour cela, la commune pouvait bénéficier d’un subside annuel de 10.000€ du Fédéral.

  • DéFI regrette que l’actuel collège ne l’ai pas encore concrétisé et l’invite à le mettre en oeuvre.

Maintien d’un service bancaire accessible à tous

Le conseil communal a voté, à l’unanimité, une motion visant à maintenir des services bancaires (distributeurs de billets, automates pour effectuer les opérations) en suffisance à Forest. Nous ne sommes pas tous égaux face à l’accès au digital. Personne ne doit rester sur le bord du chemin.

NON au COMMUNAUTARISME

Motion Gaza à Forest : la gauche (PS) et l’extrême-gauche (PTB) font la course aux positions les plus radicales à des fins électoralistes.
Si débat il doit y avoir, c’est au niveau fédéral. La commune n’est en rien compétente pour traiter de dossiers internationaux. D’autant plus qu’on ne les entend pas sur les Ouïgours, sur les 6.000 Arméniens qui ont péri il y a quelques mois dans la région du Haut-Karabagh… Par contre, dès qu’il s’agit de condamner Israël de manière unilatérale sans même (pour certains) mentionner les 3200 roquettes tirées par le Hamas et le Jihad islamique sur les villes israéliennes, ils sont très motivés.
Jouer la carte du communautarisme, c’est jouer avec le feu.
Ce qui est par contre d’intérêt communal, c’est la cohésion sociale, c’est la cohabitation harmonieuse des différentes populations, des différentes communautés sur son territoire et une telle motion n’y participe pas du tout. Elle ne vise qu’à importer le conflit israélo-palestinien dans nos rues, à créer des ressentiments, à entretenir la haine, ce dont nous n’avons aucunement besoin.

Vos mandataires DéFI restent à votre disposition pour relayer vos préoccupations.

Marc Loewenstein, Dominique Goldberg, Xavier Jans et Michael Van Vlasselaer, conseillers communaux ; Dominique Gillard, conseillère CPAS ; Maxime Nardone, président de DéFI Forest.