Au conseil communal (2018-2024)

Forest: vers une commune zéro plastique

Lors de sa réunion du 26 mars dernier, le conseil communal de Forest a voté, à unanimité, une motion visant faire disparaître le plastique au sein de l’administration communale.

Réformons le stationnement, en particulier autour de Forest National, dès le 1/1/2020

A Forest, le régime actuel prévoit un stationnement payant sur tout le territoire communal via des zones rouges au niveau de deux noyaux commerciaux et des zones vertes sur le reste de la commune.

« Si un équilibre a pu être trouvé et convient aujourd’hui à la plupart des habitants, il reste encore un problème important lié à la saturation du stationnement les soirs de spectacles à Forest National où le stationnement n’est pas réglementé. Par ailleurs, la Région impose désormais aux communes de diviser leur territoire en secteurs et les cartes riverain ne seront donc plus valables sur tout le territoire », commence Marc Loewenstein, chef de groupe DéFI au conseil communal de Forest.

« Le règlement communal de stationnement forestois expire le 31 décembre 2019, saisissons l’opportunité de cette échéance pour revoir le plan de stationnement en concertation et dans l’intérêt des riverains et commerçants forestois », poursuit l’élu communal.

L’ordonnance stationnement prévoit la possibilité de mettre en place une zone évènement en soirée à un tarif horaire de 5€ de l’heure. Pour Marc Loewenstein, cette solution n’est pas suffisante pour répondre à l’objectif escompté. « Je ne suis pas favorable à cette zone évènement parce que, si elle générera des recettes en plus pour la commune, elle n’empêchera pas les visiteurs de continuer à venir se garer devant et autour de Forest National et saturer ainsi le stationnement au détriment des riverains ».

La solution qu’il privilégie est la mise en place de zones bleues. « Pour répondre et aux nuisances de Forest National et aux effets de la sectorisation, le remplacement des zones vertes par des zones bleues à étendre les soirs de spectacles obligera les visiteurs à se rendre dans les parkings de dissuasion existants, libérera des places pour les habitants et leur permettra de continuer à se garer gratuitement partout à Forest ».

Au regard des chiffres de Parking.brussels, cette option sera neutre financièrement. « Les zones vertes ne rapportent pas plus que des zones bleues. Aujourd’hui, à peine 10% des recettes en zone verte viennent de l’alimentation des horodateurs, 80% des recettes proviennent des cartes riverain, le reste étant couvert par les redevances (7%) et les dérogations (3%) » conclut l’élu DéFI.

Une motion a été déposée par Marc Loewenstein au nom du groupe DéFI, avec le soutien du MR, Cédric Pierre-De Permentier et du cdH, Laurent Hacken. Elle demande au collège d’étudier la mise en place d’une zone bleue en soirée et les dimanches lors d’évènements à Forest National et à l’Union Saint-Gilloise, proposer des modèles de révision plus large du plan communal de stationnement, d’organiser une concertation avec les habitants et acteurs économiques et de présenter une modification du plan communal de stationnement en septembre prochain afin d’assurer une large information vers les habitants pour une prise d’effet au 1er janvier 2020.

Déclaration de politique générale : Forest : une commune sans peur ? Plutôt sans rigueur…

Forest : une commune sans peur ? Plutôt sans rigueur…

La nouvelle majorité forestoise a présenté ses priorités pour les six prochaines années. Elle veut faire de Forest une « Fearless city », une commune sans peur, et préférer la confiance entre les partenaires plutôt qu’attiser les craintes.

Pour le chef de groupe DéFI Marc Loewenstein, rejeté dans l’opposition, « Ce qui est aujourd’hui certain, c’est que, s’il défend une commune sans peur, le nouveau bourgmestre n’est pas sans reproche, de surcroît lorsqu’il s’agit de confiance entre partenaires. Quant aux craintes, elles apparaissent facilement à la lecture du programme de majorité. Pas de volet financier, pas d’évaluation, pas de priorisation ».

Au rang des bons points, DéFI relève les bonnes idées qu’Ecolo a pu glaner chez ses ex-futurs-partenaires avant qu’il ne fasse volte-face et se réconcilie avec le PS ! Marc Loewenstein note par ailleurs que plusieurs dossiers en partie ou totalement réalisés se retrouve dans le programme à venir. « Je note que le futur collège souhaite saisir l’opportunité de la rénovation de l’Hôtel communal pour repenser l’organisation de l’administration, être attentif à l’accueil des citoyens et au bien-être du personnel, c’est sans compter le travail en cours depuis deux ans avec la participation active du personnel communal. Idem pour l’ouverture et l’utilisation du numérique dans les écoles, nous avons équipé l’an dernier toutes les écoles du matériel informatique nécessaire et ouvert un espace public numérique où certaines écoles viennent déjà suivre des formations. Quant à un service propreté actif les weekends, c’est déjà le cas depuis 2 ans ! Enfin, en matière de travaux dans les écoles et des crèches, si le nouveau collège souhaite élaborer un plan global de rénovation, un plan existe déjà et 38 millions d’euros ont été investis entre 2012 et 2018 pour la rénovation et la construction de deux nouvelles écoles ».

En matière de gouvernance, DéFI regrette le manque de sérieux de la majorité « Ecolo se targue d’être le chantre de la bonne gouvernance. Or, leur programme présenté au conseil communal ne parle ni d’évaluation des politiques, ni de la manière dont la majorité va financer ses nombreux projets, ni de leur impact sur le personnel qui doit déjà assurer tous les services obligatoires à la population » poursuit l’élu DéFI. Et d’enchainer, « Il n’y a par ailleurs aucune priorisation des mesures. La majorité annonce une myriade de plans (santé, culture, emploi « petite enfance », climat, économie d’énergie, aménagement du territoire, mobilité, rénovation des écoles et des crèches, propreté…). Ce serait dommage de se retrouver dans six ans avec tous ces plans enfin élaborés sans avoir eu le temps de commencer à les mettre en œuvre ! ».

DéFI pointe par ailleurs la surenchère électorale sur certains dossiers comme la suppression règlement sur les retards dans les écoles voulu par Ecolo ou le projet de piscine porté notamment par le PS. « Ces deux dossiers faisaient partie de leurs principaux arguments de campagne et le programme de majorité ne parle plus que d’une évaluation du ROI et d’une étude pour la piscine ! » continue Marc Loewenstein.

En de conclure « le nouveau collège est sans doute enthousiaste, féru d’effets de comm’, mais à un moment, il faut se rappeler qu’on gère une commune, des deniers publics, du personnel… et j’ai bien peur que la réalité ne les rattrape rapidement. Il ne faut pas que ce soient les citoyens qui en subissent les conséquences ».

Installation du Conseil communal de Forest

Lors de l’installation du Conseil communal, je suis revenu sur l’épisode peu reluisant ayant mené à la constitution de la nouvelle majorité.

J’en ai aussi profité pour remercier les services communaux sans qui toutes les bonnes idées des politiques ne peuvent être concrétisées.