Demandes d'explications

3 enfants à vélo portant un casque

Port du casque et sécurité routière

La ministre de la mobilité a communiqué sur le Plan régional de sécurité routière 2021-2030 et rappelé la vision zéro mort poursuivie par le gouvernement. … Lire plus

Logo de Move.brussels

Le développement du MaaS à Bruxelles

Dans un contexte d’évolution rapide et permanente de nos habitudes de mobilité, l’utilisateur doit pouvoir faire son choix de transport public ou privé en toute … Lire plus

Chantier à Bruxelles

La gestion des chantiers à Bruxelles

La Cour des comptes a audité divers chantiers de Bruxelles Mobilité et y a pointé certains manquements : méconnaissance de l’état des sous-sols/égouts, approche des chantiers … Lire plus

Photo d'un bus bi-articulé de DE LIJN

Le développement du réseau de la STIB et le choix des modes de transport

La STIB mène aujourd’hui et pour le futur divers projets de développement de son réseau.

Ma question vise à s’assurer que le choix du mode de transport à développer se fasse sans exclusive, sans tabou, sans idéologie, en se basant sur des critères objectifs et en tenant bien compte des spécificités des quartiers desservis.

Et si les choix se font aujourd’hui entre le métro, le tram et le bus, un autre mode de transport n’est pas aujourd’hui envisagé, le bus bi-articulé. Ma question visera aussi à savoir dans quelle mesure ce mode de déplacement pourrait être intégré dans l’offre de la STIB.

Photo d'un chantier

La gestion des chantiers et l’évaluation de la nouvelle législation

Une bonne coordination temporelle et spatiale des chantiers rend la vie et les déplacements en ville plus agréables pour les habitants, les commerçants et les navetteurs. Elle permet aussi sans doute une meilleure maîtrise des dépenses.

Une bonne information en amont des riverains et des commerçants et une bonne concertation avec ceux-ci permettent qu’ils puissent s’y préparer et, sans doute, de désamorcer de futurs conflits.

L’ordonnance relative aux chantiers a été modifiée en 2018. Nous voici 3 ans après et il est utile de l’évaluer et d’adapter le cas échéant les dispositifs en place pour répondre aux attentes légitimes des habitants, des commerçants et des usagers de la route.