Demandes d'explications

L’introduction de la portabilité des droits d’enregistrement en Région bruxelloise

L’un de mes engagements en campagne électorale était de faciliter l’accès à la propriété à Bruxelles.

De nombreux ménages quittent Bruxelles parce que trop chère.

Je proposais d’y instaurer la portabilité des droits d’enregistrement (ex : vous avez payé 25.000€ de droits d’enregistrement un 1er achat, vous déménagez et vos nouveaux droits montent à 40.000€, vous n’en payerez que 15.000€).

Ce principe se retrouve aujourd’hui dans l’accord de majorité et j’interroge le ministre sur l’avancement du dossier.

La réforme de la fiscalité automobile à Bruxelles

Nous devons réformer la fiscalité automobile dans un esprit GAGNANT-GAGNANT pour les Bruxellois, pour les navetteurs et pour les entreprises.

Nous devons mettre cette réforme en place en concertation AVEC le secteur économique.
PAS d’autorité. PAS sans lui.

A défaut d’un accord avec les deux autres régions sur une taxation kilométrique intelligente, nous devons selon nous privilégier, à Bruxelles, un modèle reposant sur un péage de zone, qui n’engendrerait aucun surcoût pour les Bruxellois qui feraient un usage responsable et modéré de leur voiture.

Nous devons enfin utiliser les moyens techniques à NOTRE disposition, à savoir les caméras contrôlant la zone de basses émissions, et ne pas venir avec un nouveau système à créer (boîtier ou application mobile avec tout le service support qui va avec) qui, d’une part, coûterait cher pour les seules finances publiques bruxelloises et qui, d’autre part, risquerait d’hypothéquer toutes chances d’aboutir à un accord futur avec les deux autres régions.

Les régimes de vitesse sur le Ring de Bruxelles

Ring limité à 100km/h sur les parties flamandes (55km) et bruxelloises (5,5km). Ring maintenu à 120km/h sur la partie wallonne (15km)

Pourquoi ne pas avoir tenté de mettre en place un régime commun aux 3 régions ?
Quid d’un système de vitesse adaptée en fonction des bouchons, accidents et intempéries ?

La concertation, l’objectivation et l’évaluation des 40 kilomètres de pistes cyclables supplémentaires à Bruxelles

Relever le défi de la mobilité à Bruxelles à coup de blocs de béton et barrières Nadar n’est pas la meilleure méthode pour résoudre un problème aussi complexe et sensible.

Il nous faut une méthode qui mette les usagers en confiance. Elle repose sur le principes de transparence, d’objectivation et de concertation chers à tous les décideurs? Appliquons les réellement!

Une ville apaisée oui, mais à condition que les usagers le soient également.

L’avenir de la STIB au regard des perspectives financières post-Covid

Télétravail, peur de la contamination et soucis de ne pas engorger les transports publics, les voyageurs qui le peuvent travaillerons désormais davantage de chez eux ou se tourneront vers le transport individuel.

Sur le moyen terme, le transport public va demander donc plus de moyens, de budget pour transporter moins de voyageurs.

Cette situation paradoxale sera difficilement tenable dans un environnement post corona où tous les secteurs auront besoin de soutien des pouvoirs publics.

Il y aura alors les choix tranchés entre laisser en quelque sorte couler le transport public ou le financer massivement en sacrifiant d’autres secteurs. Ou alors une troisième voie qui est celle des économies par une gestion plus efficace.

L’impact sur la pollution de la zone 30

La Ville 30 sera effective à partir du 1er janvier 2021. Si la réduction de la vitesse des voitures aura un impact positif sur la sécurité routière, nous apprenons au travers d’une étude que la qualité de l’air serait moindre à 30km/h qu’à 50km/h.

Ma question visait donc à être rassuré par le ministre de l’environnement sur les aspects environnementaux de la mesure. Il est important d’objectiver pour convaincre les détracteurs de cette initiative.

J’ai par ailleurs insisté sur la nécessité de davantage synchroniser les feux sur les grands axes afin de bien y reporter le traffic de transit et libérer les quartiers résidentiels. S’agissant d’ondes vertes, je ne doute pas que les ministres Ecolo et Groen y seront particulièrement sensibles.

Un nouveau tunnel entre la Porte de Hal et l’avenue Louise et le réaménagement du Goulet Louise

Si la tendance va à la suppression de certains ouvrages d’art, créer l’un ou l’autre tunnels pourrait répondre à ce même objectif d’amélioration de la qualité de vie et de la qualité de l’air dans certaines zones particulièrement impactées par les embouteillages en surface.

Le rond-point et le goulet Louise sont particulièrement encombrés et pourraient être apaisés par exemple en construisant une connexion entre le tunnel Porte de Hal et le tunnel Louise.

L’opinion défavorable de la Cour des comptes sur le compte 2018 de Parking.brussels

Nos organismes publics doivent montrer l’exemple et gérer leurs comptes de façon rigoureuse.

La Cour des comptes a pointé divers problèmes au niveau de la gestion de l’Agence régionale de stationnement, Parking.brussels.

Si certains d’entre eux peuvent s’expliquer, il est impératif que l’Agence corrige le tir et montre des signes de bonne gestion.

L’accessibilité des bâtiments aux PMR

Au niveau de la construction et de la rénovation de bâtiments, l’application des normes d’accessibilité reprises dans le règlement régional d’urbanisme est bien entendu importante. Et les demandes de dérogations doivent être analysées scrupuleusement pour ne pas impacter l’autonomie des PMR.

Un travail de sensibilisation et de formation est essentiel pour que, à tous les niveaux de la chaîne décisionnelle, les acteurs concernés acquièrent ce « réflexe accessibilité ».

N’oublions par ailleurs pas les contrôles des travaux réalisés : pour l’entrepreneur soumis à des contraintes de terrain, 3 cm ce n’est peut-être rien, mais cela peut avoir des conséquences autres pour les futurs occupants ou visiteurs des immeubles concernés.