Questions d'actualité

L’impact sur la pollution de la zone 30 au regard de l’étude commandée par Touring

Pour Touring, on pollue davantage en zone30 qu’en zone 50. Si nous passons en Ville 30 au 1/1/21, nous devons être rassurés sur l’impact positif de la zone 30 sur l’environnement et la qualité de l’air.

Même si la diminution de la vitesse à 30km/h a un impact positif sur la sécurité routière, il serait navrant et difficilement explicable que, alors qu’on met constamment en avant l’amélioration de la qualité de l’air, cela ne se vérifie pas sur le terrain.

La création d’un comité de coopération entre la Flandre et Bruxelles

Les régions bruxelloise et flamande mettront sur place, sous l’impulsion de leurs ministres-présidents, une structure visant à examiner les grands dossiers de mobilité.

Une nouvelle démonstration de l’échec de la Communauté métropolitaine de Bruxelles vendue aux Francophones en échange de la scission de BHV.

Quoi qu’il en soit, cette concertation est nécessaire et il importe qu’elle soit bien effective.

Fermeture du viaduc Herrmann-Debroux

Un nouvel incident perturbe la mobilité bruxelloise.

On ne peut pas à la fois reprocher le manque d’entretien et d’inspections pendant des décennies, sous des ministres de la mobilité et des ministres-présidents de couleurs différentes (spa, cd&v, mr, psc (cdh), ps), pour ensuite s’offusquer lorsque ces travaux et inspections sont réalisées et mettent à jour des problèmes.

Démontrons que le Parlement et la commission spéciale sur les tunnels a bien fait son travail et que ses recommandations ont servi. Que le Gouvernement démontre quant à lui aujourd’hui qu’il est capable de rapidement prendre les bonnes décisions dans la gestion de ce type d’incident, tant sur le volet de l’infrastructure elle-même du pont que, bien sûr, sur le volet mobilité.

La coordination des chantiers à Bruxelles

Les chantiers sont nombreux à Bruxelles. Si personne ne conteste qu’ils sont nécessaires. Ils génèrent néanmoins des nuisances, que ce soit en termes de mobilité, de propreté et tranquillité des quartiers et, bien sûr, d’impact économique sur les commerçants.

Certains, comme Touring, déplorent la durée et le chevauchement important des chantiers, l’absence de mesures d’accompagnement, mais aussi, contrairement à ce qui se fait en Flandre et en Wallonie, l’absence de tenue de chantiers 24h/24, 7j/7 ou encore sa non-participation aux commissions de coordination des chantiers.

Mes questions visent à entendre le Ministre de la mobilité sur ces reproches, mais également que le suivi des recommandations de la commission tunnels et de l’audit du personnel de Bruxelles Mobilité.

Conséquences du chantier de la STIB autour de l’hôtel communal de Saint-Gilles

Ce lundi 28 septembre, la STIB a entamé un chantier visant à remplacer les voies de tram, créer un demi-site propre et rénover de façade à façade les voiries où passent les trams 81 et 97 autour de la maison communale de Saint-Gilles.

Depuis le dépôt du permis, des riverains ont relayé une série d’inquiétudes (vibrations, quais trop longs, pertes de places de stationnement, gestion des déménagements…), au point de se cotiser pour introduire un recours au Conseil d’Etat. Entretemps, la STIB a corrigé son permis et a entamé les travaux.

La Communauté métropolitaine de Bruxelles

La Communauté Métropolitaine de Bruxelles est attendue de longue date pour que Bruxelles et son hinterland disposent enfin d’une structure capable de gérer, en concertation, des matières d’importance transrégionale comme la mobilité, la sécurité routière ou encore les travaux routiers. Pour qu’elle voie le jour, un accord de coopération entre les trois régions est indispensable.

Au regard des déclarations des différents acteurs, on note clairement des divergences de vues et blocages.

Le péage pour les véhicules particuliers

Le ministre flamand de la mobilité annonce vouloir profiter de la mise en oeuvre de la tarification kilométrique pour les poids-lourds en avril 2016 pour étudier la possibilité de développer une même tarification kilométrique pour les véhicules particuliers.

Ce système de péage urbain ne peut se faire sans concertation avec Bruxelles et la Wallonie, et particulièrement Bruxelles qui est géographiquement enclavée en Flandre.

Agir ainsi de manière unilatérale reviendrait à créer à Bruxelles un péage urbain inversé, dans lequel les Bruxellois devraient payer pour sortir de leur Région!

Cohérence de l’action du Ministre de la Mobilité à l’égard d’Uber

D’un côté, le Gouvernement bruxellois attaque Uber en justice et considère son activité comme illégale, de l’autre, l’administration des taxis et le ministre compétent invitent les chauffeurs qui le souhaitent à aller vers Uber pour arrondir leurs fins de mois en dehors de leurs heures.

Ma question vise à connaître la position du Gouvernement sur cette communication de l’administration.