Interventions / Positions

Résolution relative aux violences du 14 mai dans la bande de Gaza

Plusieurs groupes politiques du Parlement (PS-SPA-CDH-ECOLO-GROEN-NVA) ont déposé des textes pour condamner Israël suite aux évènements du 14 mai 2018 à la frontière entre Gaza et Israël.

Dans mon intervention, si on ne peut bien sûr que regretter les morts, je dénonce l’indignation sélective et la manoeuvre électoraliste de certains, ainsi que le refus des déposants de mentionner le Hamas dans le texte alors qu’il a une responsabilité évidente dans la situation actuelle.

Les zones 30

Une généralisation des zones 30 à Bruxelles via une modification de la vitesse par défaut passant de 50 à 30km/h?

Oui, mais pas sans mesures d’accompagnement comme les aménagements de sécurité, les contrôles, la modification de la signalisation ou encore une campagne de communication à la mesure du changement proposé.

L’élargissement du ring

Le dossier de l’élargissement du ring fait partie de ces dossiers qui dépassent les frontières d’une région et nécessitent une concertation.

Sur ce dossier comme sur d’autres, cette concertation est à l’arrêt et nous conforte malheureusement dans nos critiques émises lors du vote de la sixième réforme de l’Etat: la Communauté métropolitaine de Bruxelles ne sera pas mise sur pied… au grand détriment des Bruxellois et navetteurs.

Il est assez pénible et désolant, alors que certains se veulent être les champions de la rationalisation, de faire subir, finalement, aux usagers – qu’ils habitent à Bruxelles ou en périphérie – les blocages de la Flandre. C’est inaudible pour le public. Cela décrédibilise totalement l’action politique et ça nous ridiculise.

La nouvelle ordonnance sur la gestion des chantiers

A plusieurs reprises, je suis intervenu sur l’épineux dossier de la coordination des chantiers à Bruxelles. Ces chantiers qui chamboulent le quotidien des riverains, commerçants et usagers de la route.

Lors de mes interventions, j’insistais sur plusieurs points et lançais diverses propositions allant de l’amélioration de l’information, à l’extension des horaires des chantiers, en passant par davantage de contrôles.

Elles se retrouvent toutes dans le texte voté au Parlement bruxellois ce 30 mars 2018.

Il reste encore deux points sur lesquels je serai vigilant: l’adoption des arrêtés d’exécution précisant les principes de l’ordonnance et la mise à disposition des moyens humains et techniques permettant que ce dispositif sorte ses pleins effets.

La prévention, la sensibilisation et la reconnaissance du burnout

Certains employeurs ou proches de personnes atteintes de burnout doutent encore, soit par ignorance, soit par impression de simulation, de la réalité de cette maladie, notamment sans doute parce que les signes extérieurs ne sont pas décelables.

Or, cette maladie est bien réelle, touche 28.000 personnes par an en Belgique et mérite une attention particulière.

Il est en effet aujourd’hui plus que nécessaire que les pouvoirs publics, quel que soit le niveau concerné, y accordent une attention particulière, tant en termes de prévention, de sensibilisation des employeurs et managers, que de sa reconnaissance en tant que maladie professionnelle.

Améliorons la gestion des chantiers à Bruxelles

La gestion des chantiers est fortement décriée. Ces derniers sont nombreux et génèrent des nuisances pour les usagers de la route, les riverains et, bien sûr, les commerçants.

La Région s’est dotée d’une plateforme de coordination, OSIRIS, qui a coûté et coûte toujours beaucoup d’argent.

L’investissement initial (entre 2012-2013) était de 1.500.000€, auxquels s’ajoutent 796.000€ (entre 2013-2015) pour des extensions, soit un total de 2.296.000€ pour la plateforme actuelle. Par ailleurs, ente 2012-2017, la Région a dépensé 366.000€ pour la maintenance et 111.000€ pour le roadmap, soit encore 477.000€.

Enfin, un contrat cadre 2017-2019 pour développer Osiris 2.0 a été signé pour 3.200.000€ d’investissement et 611.000€/an pour la maintenance.

Soit, des gros investissements… Espérons que la modernisation de l’outil portera ses fruits sur le terrain, pour les Bruxellois et les différents usagers.

La signalisation du réseau S et la complémentarité entre SNCB et STIB

Les Bruxellois ne sont aujourd’hui pas bien servis en offre de transport ferroviaire intérieure.

Le réseau « S » (ex-RER) est méconnu des Bruxellois par manque de visibilité et est, de ce fait, sous-utilisé.

Ma question vise à interroger le Gouvernement sur les priorités qu’il défend pour améliorer les services de la SNCB à Bruxelles ainsi que sur les modes de communications mis en place pour mieux faire connaître ce réseau aux Bruxellois.

L’accessibilité des parkings d’entreprises aux riverains

Beaucoup de Bruxellois peinent à trouver une place en rentrant chez eux après une journée de travail. Des opportunités existent pourtant, notamment par la mise à disposition de parkings d’entreprises au bénéfice des riverains.

De son côté, l’agence de stationnement a, parmi ses missions, celle de compenser hors voirie les places de stationnement supprimées en voirie. Compenser, c’est « neutraliser un inconvénient, un préjudice par un avantage, un dédommagement », on en est encore loin.

Accessibilité des infrastructures de la STIB aux personnes en situation de handicap

Ce vendredi 8 juillet, le Parlement bruxellois a adopté une proposition de résolution portant sur l’accessibilité des transports publics de la STIB aux personnes en situation de handicap.

Elle est le fruit d’un travail collectif réalisé par la majorité et l’opposition et constitué à mon initiative, suite à une mise en situation organisée par le Cawab (Collectif accessibilité Wallonie-Bruxelles) et la STIB, et en conclusion de mon interpellation sur le sujet le 6 juin 2016.

Le groupe de travail et la commission a pointé un manque de moyens pour rendre les transports en commun accessibles à tous.

Par cette proposition de résolution, le Parlement demande au Gouvernement et à la STIB de mener un certain nombre d’actions. Celles-ci sont de deux ordres: certaines mesures nécessitent des moyens importants et une planification à plus long terme, d’autres, par contre, peuvent être concrétisées par des petites adaptations qui pourraient faciliter rapidement la vie quotidienne des personnes à mobilité réduite au sein des transports publics, je pense notamment à une amélioration de l’information et de la signalétique.

La formation et la sensibilisation du personnel a également été mise en avant.

Nous demandons enfin une évaluation régulière sur l’amélioration de l’accessibilité des infrastructures, un rapport annuel et une présentation, tous les deux ans, de l’état d’avancement des dispositifs mis en place pour améliorer l’accessibilité du réseau.

La politique régionale de stationnement

Le Parlement a modifié le 8 juillet 2016 l’ordonnance stationnement de 2009. Des arrêtés doivent suivre pour préciser certains modalités qui auront des répercussions concrètes sur les automobilistes (secteurs, cartes pour les riverains, les entreprises, les médecins et aides à domicile, les enseignants…).

Lors de mon intervention en séance plénière, j’ai abordé par ailleurs la question de la compensation de la suppression de places de stationnement ainsi que celle de la mise à disposition de parkings de bureaux et de commerces en soirée pour faciliter la vie des habitants qui rentrent du boulot et ne trouvent pas de place…