Le paiement sans contact à la STIB

|

Depuis le 15 janvier 2020, il est possible de payer la STIB sans contact par carte bancaire.

Après deux années d’existence, certes influencée par la crise sanitaire, l’heure est à une première évaluation : est-ce que le système est utilisé? Dans quelle proportion? Par quels types de clientèle?

L’heure est aussi à la réflexion par rapport aux développements à venir, notamment au regard du MaaS et de la collaboration avec les autres sociétés de transports publics.

Question orale de M. Marc LOEWENSTEIN, Député bruxellois DéFI, à Mme Elke VAN DEN BRANDT, Ministre, chargée des Travaux publics, de la Mobilité et de la Sécurité routière.

Concerne : L’évaluation de l’offre de paiement sans contact à la STIB.

Madame la Ministre,

Une étude FEBELFIN/VUB publiée en 2021 souligne un essor massif, sans doute encouragé par la pandémie de COVID19, au paiement par carte sans contact : « Alors qu’en 2019, 1 personne sur 3 avait payé sans contact au moins une fois, ce rapport est passé à près d’une sur deux (47%) en 2020. Après un an de crise du coronavirus, 7 Belges sur 10 se sont familiarisés avec les paiements par carte sans contact. Une augmentation frappante de pas moins de 50% depuis le début de la pandémie. La crise a clairement été un déclencheur pour tester les paiements sans contact. »[1] Fait marquant : « (C)’est dans les tranches d’âge les plus élevées que le paiement sans contact a le plus séduit. Ainsi, les 65-74 ans sortent en particulier de la norme : 76% d’entre eux ont payé au moins une fois sans contact, contre seulement 36% l’an dernier. Et parmi tous ceux qui ont payé au moins une fois sans contact, les tranches d’âge les plus élevées indiquent en fait être plus familières avec ce système que le groupe des jeunes (16-24 ans). Contrairement à ce que la plupart des gens imaginent, les paiements sans contact ne sont pas l’apanage des jeunes générations. »[2]

Le 14 janvier 2020, je vous interrogeais au sujet de l’utilisation de la carte bancaire comme mode de paiement des transports publics et le projet EMV (Eurocard, MasterCard et Visa). Mes questions portaient sur l’absence d’un système de gestion centrale des billets et la coexistence un peu absurde de différents systèmes de paiement cloisonnés, sur le dédoublement de lecteurs de la STIB (Mobib, paiement sans contact) et le coût de ce dédoublement pour la STIB (évalué à quelques dizaines de millions d’euros).

Depuis, l’offre de paiement sans contact par carte de débit, de crédit et cartes prépayées sans contact, mais aussi par smartphone et montre connectée, s’est généralisée dans les transports de la STIB. Je pense que ce mode de paiement, s’il ne doit pas totalement éclipser les autres modes de paiement et s’il reste encore du pain sur la planche pour faire de notre Région une vraie Smart City, peut contribuer à améliorer l’image de nos transports en commun et faire partie intégrante d’un marketing de ceux-ci et de notre Région. Le paiement sans contact soulève évidemment la question de l’interopérabilité et de l’intégration tarifaire, que mon groupe souhaite ardemment.

Il me semble intéressant, au regard de l’étude précitée, de faire en ce début d’année 2022 le point avec vous sur ce dossier.

J’en viens donc à mes questions :

  • Quel est, finalement, le montant total du coût du dédoublement des moyens de paiement pour la STIB ?
  • Les possibilités de paiement sans contact se sont multipliées, mais quel est leur succès et/ou leur popularité parmi les usagers de la STIB? Est-il possible de dresser un rapide bilan de ce passage au paiement sans contact? Quelles sont les catégories d’usagers qui utilisent ce mode de paiement ?
  • Selon les informations disponibles en ligne sur le site de la STIB, le paiement sans contact n’est actuellement réalisable que pour un seul voyageur. Une solution technologique est-elle envisageable pour que plusieurs voyageurs puissent éventuellement voyager sur un carte sans multiplier les astuces de paiement (par carte pour le premier voyageur, par montre connectée pour le second voyageur, etc.) ? Dans l’affirmative, des tests sont-ils prévus ou en cours de réalisation ?
  • Pour pouvoir voyager via le système du paiement sans contact, un montant de 7,50 € correspondant au tarif journalier maximal est temporairement bloqué sur le compte bancaire de l’usager. Le montant restant est libéré lorsque le compte est débité du montant correct après 2 à 3 jours ouvrables. Ce système fonctionne-t-il correctement ?
  • Où en sont les réflexions et les actions en vue de mener à une centralisation de l’offre de paiement STIB-De Lijn-TEC-SNCB et, de la sorte, simplifier la vie des usagers et sans doute encourager plus encore une mobilité via les transports publics ?

Je vous remercie pour vos réponses.

Marc LOEWENSTEIN


Pour découvrir le compte rendu des débats, cliquez ici et choisissez la Commission Mobilité du 15/2/2022. Il est disponible quelques jours après la date du débat.


[1] https://www.febelfin.be/fr/communique-de-presse/les-belges-passent-massivement-au-paiement-numerique

[2] https://www.febelfin.be/fr/communique-de-presse/les-belges-passent-massivement-au-paiement-numerique

1, 'include' => $prevPost->ID, 'post_type' => $post_type, ); $prevPost = get_posts($args); foreach ($prevPost as $post) { setup_postdata($post); ?>

1, 'include' => $nextPost->ID, 'post_type' => $post_type, ); $nextPost = get_posts($args); foreach ( $nextPost as $post ) { setup_postdata($post); ?>